16 avril 2014

Temps de lecture : 1 min

Trafic d’influence

Dior, Hermès, Cacharel, Pucci, Alexander Wang, Longchamp, Brioni… Petit panorama luxe des campagnes digitales de la semaine, avec un focus sur l’évolution de l’influence sociale, à découvrir dans le BLSTK Replay n°82.

Au sommet il y a les VIP et autres ambassadeurs, spécialistes de l’endorsement et dont la voix porte et compte sur le web, et ailleurs. Suivent les blogueurs et leur monétisable pouvoir prescripteur que les marques continuent à s’arracher. Autant d’entités activables sur commande dont l’influence, négociée en fonction de la visibilité créée, se mesure de façon plus mercantile par le trafic généré et les ventes enregistrées. Cependant, il se pourrait bien que cette pyramide de la recommandation sociale se voit bientôt quelque peu bouleversée par les nouvelles générations.

Selon une récente étude, ces dernières sont beaucoup plus enclines à faire confiance à leurs proches qu’à des autorités en la matière, une tendance qui s’appuie de façon directe sur l’UGC et en explique en partie le formidable essor. Si beaucoup de Maisons de luxe peinent encore à suivre le phénomène, les acteurs de cet écosystème digital en ont bien saisi l’intérêt et développent déjà de juteux partenariats.

Sophie Perrier, content manager @ Balistik#Art
Rubrique réalisée en partenariat avec  Balistik#Art

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia