7 décembre 2011

Temps de lecture : 1 min

Toys R Us se lance dans le magasin virtuel

Le distributeur de jouets vient de franchir un cap en installant aux Etats-Unis des vitrines interactives et des billboards composés de qr code! C’est le papa ou la maman mobinaute qui vont être contents…

Toys R Us, l’idole des enfants, a pour la période des fêtes, installé à New York des billboards-vitrines virtuelles composées d’une sélection de produits vendus par la marque. Des produits affichés avec leurs qr codes respectifs offrant la possibilité aux passants de se renseigner, commander et payer les jouets présentés sur les billboards. Des jouets qui leur seront livrés avant le 22 décembre pour les achats concernant Noël.

En place jusqu’au 31 décembre ces magasins virtuels permettent aux consommateurs d’acheter sans se détourner de leurs chemins et perdre de temps. L’acte d’achat est ici réduit à son minimum vital. On voit, on sélectionne et on paye. Une opération qui ne dépasse pas les 5 minutes.

L’achat mobile selon Toys R Us, qui possède plus de 1600 points de vente dans le monde, est devenu l’activité qui a subi la plus forte progression sur ces derniers mois. «Les consommateurs voient en leurs smartphones, un élément incontournable de découverte, de recherche et d’achat. Ces magasins virtuels amènent à notre marque une véritable interconnexion avec nos clients. Une relation permettant de proposer des sélections de nos jouets où et quand le consommateur le désire…», rappellait Katie Reczek, la porte parole de Toys R Us lors de la présentation officielle de l’opération.

Le dispositif encore en phase de test a été développé dans des lieux de passages fréquentés comme une quarataine de stations de métro dans le New Jersey ou les deux grands aéroports de la ville, La Guardia et JFK. Des lieux de passages propices à ce type d’achats et surtout bourrés de mobinautes. Car pour l’instant, ces billboards encore marginaux dans le paysage du consommateur ne peuvent s’intégrer que dans des lieux de forts passages ou fréquentés par une cible friande d’achats mobile.

Pour l’instant aucun dispositif n’est prévu pour étendre ce concept spécial au reste du pays. Tout comme pour Tesco, il y plusieurs mois, ces opérations demeurent pour les marques des tests grandeur nature mais aussi de belles opérations de communication montrant leur dynamisme et leurs innovations aux consommateurs…

Gaël Clouzard

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia