19 juin 2020

Temps de lecture : 1 min

« Tout être blessé est contraint à la métamorphose »*

J’avais l’intention de commencer cet édito en annonçant - pour une fois - des bonnes nouvelles pour notre secteur et en félicitant la presse, qui un peu partout innove et se réinvente sans cesse.

J’avais l’intention de commencer cet édito en annonçant – pour une fois – des bonnes nouvelles pour notre secteur et en félicitant la presse, qui un peu partout innove et se réinvente sans cesse.

Des bonnes nouvelles en effet avec début juin le lancement de So Good, l’OVNI de Franck Annese et de Ulule, et cette semaine celui de Légende, le nouveau magazine trimestriel sans publicité imaginé par le talentueux Eric Fottorino.
Je me disais : « Chic, on va démarrer le week-end avec le sourire ». Et paf, on apprend que l’hebdo Grazia arrête sa version papier hebdomadaire…. Et un féminin qui n’a plus de version papier, en réalité c’est un féminin qui se meurt, non ?
Et pour couronner le tout, voilà la publication de l’étude annuelle du Reuters Institute, qui révèle que seuls 23% des Français (c’était 24 % en 2019) affirment avoir confiance dans « la plupart des infos, la plupart du temps », soit l’un des taux les plus faibles observés dans le monde (la France se situe à la 39e place sur 40 pays ).
Pendant quelques minutes, mon moral en a pris un coup. Et puis la toute récente annonce que le titre de lifestyle masculin britannique GQ venait d’inventer un magazine immersif à 360° diffusé en extérieur sur 214.000 mètres carrés, 24 heures sur 24, d’abord à Londres, puis à New York et Los Angeles, Berlin et Dubai, m’a prouvé une fois de plus, que la presse savait innover. Toujours et encore.

Allez, on continue à y croire et à se battre. bon week-end.

* Boris Cyrulnik

Musnik Isabelle

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia