7 décembre 2016

Temps de lecture : 1 min

Le temps des calendriers de l’avent et des wishlists

Le calendrier de l'avent et la wishlist sont devenus un temps fort de la communication des fêtes de fin d'année, que les marques de luxe s'approprient avec style.

Le calendrier de l’avent et la wishlist sont devenus un temps fort de la communication des fêtes de fin d’année, que les marques de luxe s’approprient avec style.

L’approche des fêtes de fin d’année signe le retour des fameux calendriers de l’avent et listes de Noël, qui sont devenus de véritables supports communicationnels pour les marques de luxe. En effet, ils correspondent à de véritables insights consommateurs ancrés dans les pratiques. Le recours à la wishlist ou au calendrier de l’avent permet de produire un contenu lifestyle et inspirationnel qui correspond entièrement aux réseaux sociaux, mais également de garantir une mise en avant du produit optimale.

Il existe donc deux écoles, qui ont chacune leurs avantages: le calendrier de l’avent permet de créer un contenu quotidien et d’avoir ainsi une prise de parole régulière, tandis que les wishlists sont plus ponctuelles mais jouent sur le contenu hautement désirable. Kenzo, Roger Vivier et Louis Vuitton ont pris le parti du calendrier de l’avent, en se l’appropriant avec les codes propres à leur marque. Prada et Jean-Paul Gaultier ont quant à eux misé sur les wishlists, avec des focus produits mis en scène en objets de désir.

 

# ART BALISTIK

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia