6 septembre 2017

Temps de lecture : 1 min

Tar’ ta gueule à la récré

C’est une première mondiale. À Hangzhou, en Chine, désormais il suffit de montrer votre tête à une caméra 3D qui scanne votre visage et vérifie votre identité, pour vous offrir une part de poulet frit KFC sans sortir de sous de votre portefeuille. Le système est même capable d’identifier correctement une personne si elle est maquillée ou déguisée.

C’est une première mondiale. À Hangzhou, en Chine, désormais il suffit de montrer votre tête à une caméra 3D qui scanne votre visage et  vérifie votre identité, pour vous offrir une part de poulet frit KFC sans sortir de sous de votre portefeuille. Le système est même capable d’identifier correctement une personne si elle est maquillée ou déguisée.

La chaîne de restaurant américaine avait déjà installé, toujours en Chine, des bornes de reconnaissance faciale dans certains de ses restaurants permettant d’ identifier le sexe, la taille, l’âge et les expressions des consommateurs grâce à un scanner afin de leur soumettre un menu adapté… Big Brother n’en croirait pas ses yeux s’il était là!

Certes la Chine est très en avance en matière de reconnaissance faciale et il faudra attendre encore un bon moment avant que nos pays occidentaux ne l’imitent et se mettent à nous espionner de façon aussi habile. En Europe, la reconnaissance de visages est heureusement strictement encadrée. Et les citoyens ne sont pas -encore- prêts à accepter de voir leur visage enregistré dans une banque de données et à perdre complètement  leur confidentialité biométrique. Mais demain ? Berthold Brecht conseillait autrefois aux habitants de la ville d’effacer leurs traces : “Quand on n’a rien signé, pas laissé de photo. Quand on n’y était pas et qu’on n’a rien dit. Comment pourrait-on vous prendre ?” *. Il avait raison mais hélas, avec les réseaux sociaux le ver est déjà dans le fruit et nous sommes déjà intoxiqués. Un remède est-il encore possible ?

*Aus einem Lesebuch für Stadtebewohner

Musnik Isabelle

À lire aussi sur le même thème

10/09/2021
Peur sur la ville

Non je ne vais pas vous parler de Bébel, mais de Xavier. Xavier, c’est le nom de ce robot déployé pendant trois…

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia