2 décembre 2015

Temps de lecture : 1 min

Taillables, corvéables à merci…

Mais qui a dit que les Français ne bossaient pas ? En réalité nos chers compatriotes sont bien plus « accros » à leur boulot qu’on ne le pense. C’est ce que révèle la plate-forme digitale de travail Qapa.fr, qui a voulu savoir comment les travailleurs français géraient leurs appels et emails professionnels en dehors de leurs horaires de travail et a enquêté auprès de quelque 24 000 personnes.

Mais qui a dit que les Français ne bossaient pas ? En réalité nos chers compatriotes sont bien plus « accros » à leur boulot qu’on ne le pense. C’est ce que révèle la plate-forme digitale de travail Qapa.fr, qui a voulu savoir comment les travailleurs français géraient leurs appels et emails professionnels en dehors de leurs horaires de travail et a enquêté auprès de quelque 24 000 personnes.

63% avouent répondre aux appels professionnels quand ils ne sont pas à leur bureau ou dans leur entreprise. 82% acceptent même d’y répondre après 18h. Pour 23% des personnes interrogées d’ailleurs, «il n’y a pas d’heure pour répondre aux appels du boulot ». Le week-end nos concitoyens sont plus hésitants mais 1 Français sur 2 répond toutefois à ses appels et emails professionnels.

Par nécessité ? Par peur de manquer l’info vitale ? En tout cas, le stress, lui, est bien là et certaines entreprises, soucieuses de préserver l’équilibre de vie de ses collaborateurs, ont d’ailleurs décidé d’interdire l’envoi de mails en dehors des heures de bureau en complément de l’interdiction de fixer des réunions avant 9h30 et après 18h.

Autant de signes qui montrent que l’ère du métro-boulot-dodo est bien finie et qu’on est passé à une nouvelle ère : boulot-métro-boulot-dodo-boulot. Une ère où la connexion est reine. Pour le meilleur ou pour le pire ?

Musnik Isabelle

À lire aussi sur le même thème

10/09/2021
Peur sur la ville

Non je ne vais pas vous parler de Bébel, mais de Xavier. Xavier, c’est le nom de ce robot déployé pendant trois…

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia