5 mars 2021

Temps de lecture : 1 min

Je suis atteinte de Wanderlust, c’est grave Docteur ?

Je le confesse, je suis désormais, moi aussi, victime du syndrome de « Wanderlust ». Non, il ne s’agit pas d’une nouvelle maladie, mais de l’une des grandes tendances de l’après-Covid. Le jour où il y aura « un après » bien sûr…

Le « wanderlust », ( une combinaison des mots allemands wandern – flâner, vagabonder – et de lust – désir, aspiration), c’est cette envie irrépressible de voyager qui nous saisit de plus en plus depuis que nous sommes obligés de rester confinés entre nos quatre murs. Un besoin d’aller voir ailleurs, rencontrer d’autres gens, découvrir d’autres lieux et d’autres cultures, manger d’autres plats, parler d’autres langues…

Pour l’instant mon « wanderlust » n’est pas prêt de se réaliser : « couvre-feutée », bientôt certainement « weekendreconfinée », je me contente d’un simple « travelux »*, ce voyage qu’on s’offre en regardant par la fenêtre pour lutter contre « l’allergîte »* , cette soudaine intolérance à son domicile. ( Merci à Olivier Auroy et son « Dicorona », réjouissant dictionnaire de mots valises *). .

Marcel Proust le disait:« Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux ».  Écoutons-le en attendant les jours meilleurs.

* Dicorona. Dictionnaire de mots valises, Editions Intervalles

Musnik Isabelle

À lire aussi sur le même thème

10/09/2021
Peur sur la ville

Non je ne vais pas vous parler de Bébel, mais de Xavier. Xavier, c’est le nom de ce robot déployé pendant trois…

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia