27 mars 2013

Temps de lecture : 1 min

Le street art transformé en tableau de classe

L’éducation n’a pas que le digital comme allié précieux dans sa course à la démocratisation. Grâce à une brillante campagne orchestrée par une filiale anglaise de Leo Burnett, le street art londonien popularisé par Bansky devient un support d’engagement avec les jeunes.

 

« Pour changer la perception classique des cours d’anglais, il nous fallait une approche non traditionnelle, qui soit gratuite et fasse sourire. Le but est d’aider les jeunes à s’intéresser à la grammaire et l’orthographe, et pour cela nous avions besoin d’un support qui leur parle ». L’explication de Beri Cheetham, Directeur créatif de l’agence Arc, pôle Marketing services de Leo Burnett, est aussi avisée que les coups de bombes de peinture de Banksy ! Originale, efficace, esthétique et approprié, « Take The Classroom To The Streets » réussit à engager la conversation avec une cible nourrie de clichés et réticente aux leviers hanbituels d’apprentissage.

Pour Tutor Crowd, spécialiste online de cours privés d’anglais, le mariage indirect avec l’icône du street art se révèle payant : dans l’esprit des jeunes Anglais, Banksy évoque la tendance, la hype, la véracité et l’anti-conformisme. Pour leurs parents, puisque le réalisateur du film culte « Exit Through a Gift Shop » permet de sensibiliser leurs rejetons à l’importance de l’orthographe et de la grammaire, l’art de rue est une vraie bénédiction.

Pour réussir son opération de charme et promouvoir autrement l’enseignement en ligne, la campagne pensée et conçue par Arc expose le correcteur d’orthographe de Tutor Crowd directement dans le texte de graffitis londoniens, dont ceux de Bansky lui-même. Avec simplement un rajout d’accent, une lettre en plus, une autre barrée et une ponctuation corrigée, « Take The Classroom To The Streets » s’approprie la familiarité linguistique d’un art où la justesse sémantique n’est pas l’essentiel. Brillant !

Ecrite et réalisée par Dan Kennard et Ben Smith et également visible sur une plate-forme dédiée, la campagne entend « rendre l’éducation et l’enseignement plus divertissante et accessible », dixit Beri Cheetham. Le sticker du logo de Tutor Crowd collé en dessous de chaque graffiti corrigé renvoie directement sur son site, où est offert un premier mois gratuit de cours. « L’orthographe et la grammaire sont fondamentales pour la jeunesse et enseigner ne doit pas foncièrement se faire à l’ancienne, dans un cadre traditionnel et ennuyeux », ajoute Patrick Wilson, fondateur de Tutor Crowd. Qu’en pense Banksy ?

Benjamin Adler / @BenjaminAdlerLA

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia