23 juin 2010

Temps de lecture : 2 min

Spécial Cannes: Twitter ordonne et j’exécute…

Il était une fois un jeune homme nommé David Perez. Il n’avait qu’une envie, se rendre au festival de la publicité à Cannes. Mais assister à cette messe internationale coûtait cher pour ce jeune créatif. Son employeur, une agence de publicité puissante et intelligente lui fit une proposition…

David Perez après son tatouage  (photo: Angela Natividad / Live and Uncensored)

Il était une fois un jeune homme nommé David Perez. Il n’avait qu’une envie, se rendre au festival de la publicité à Cannes. Mais assister à cette messe internationale coûtait cher pour ce jeune créatif. Son employeur, une agence de publicité puissante et intelligente lui fit une proposition…

Une proposition, non un pacte! Pourtant, le petit David attiré par les paillettes de Cannes était prêt à vendre son âme au Diable pour arriver à ses fins. Leo Burnett, son boss lui proposa alors de prendre en charge son séjour, mais à une condition: le jeune homme allait devoir s’allier à Twitter et exécuter les moindres désirs des «twitteriens» (4050 en 4 semaines) connectés à son compte ouvert pour l’occasion…
L’objectif? Passer le message selon lequel le marketing peut être spontané… Difficile d’imager une quelconque symbiose entre ces deux mots…

L’opération, après quatre jours de festival est en train de créer le buzz. Chaque seconde de ses péripéties est diffusée en direct sur un site dédié. Tel un esclave de Twitter, affublé de lunettes avec une caméra, il exécute sans broncher les demandes les plus farfelues (excepté nudité et autres stupides défis). Il s’est ainsi fait tatouer lundi une baleine et des petits oiseaux Twitter sur l’idée d’un des «followers»… On lui demande aussi de donner une dollar à un passant, de se faire un piercing, d’écrire le nom de certains «followers» et de les coller sur son tee shirt, et autres loufoqueries.

Suivez les aventures en live

Au-delà des demandes en tous genre, la diffusion en «live» de ses aventures pourrait être le vrai succès de cette opération. Mardi 22 juin à 17H, notre héros s’est fait rejeter du pavillon Yahoo installé sur la Croisette. Une jeune fille étiquetée au nom de la firme est arrivée et lui a demandé d’éteindre ses lunettes en lui précisant qu’il n’était pas le bienvenu… Il a été raccompagné par le personnel de sécurité à l’extérieur du site. Tout ça en direct sur le site DavidonDemand! Les réactions sur le compte Twitter ne se sont pas fait attendre et l’ancien géant d’Internet en a pris pour son grade…

En tout cas, vu le rythme de ses défis, ce cher David devrait terminer sur les rotules.

On peut vraiment se poser la question de la pertinence d’une telle opération. Le sens est discutable mais la résonance équilibre le tout. En faisant appel à nos plus bas instincts et au voyeurisme au travers d’une télé-réalité sans moyens mais plus vraie que Big Brother, Leo Burnett et son porte étendard devraient réussir à créer de la notoriété. Sera-t-elle positive ou négative? Là est toute la question.
En attendant, retrouvez la suite de ses aventures ici.

Gaël Clouzard

David refoulé devant la pavillon Yahoo (résumé)

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia