26 décembre 2013

Temps de lecture : 2 min

La sound design experience

Le métier de Designer est très inspirant. Il permet d'allier l'esthétique et la fonction mais aussi, confronté à l'usage, de marquer une expérience qui se veut de préférence positive. Le design libère l'innovation car il porte en lui l'inventivité humaine servie par la maîtrise technologique.

Pour la petite histoire, cette toile  » Paysages sonores  » de Kandinsky rend hommage à la musique des signes, comme  Barthes l’a fait. C’est un passeur qui a contribué à la pédagogie et à la normalisation des signes. La sémiologie est aussi une pratique de l’écosystème sonore ! On l’appelle l’analyse musicale et plus précisément la sémiotique sonore.

Chez Apple, le terme de  » User Experience  » était central dans la relation de l’homme à la machine, le Macintosh, en l’occurence avec le  » bureau  » pour terrain de jeu. Dans cet environnement, le son est déjà un vecteur de sens. Il remplit un rôle fonctionnel de localisation et de repère dans l’espace tout en marquant l’action et l’expérience. L’ensemble des sons utilisés fonde une véritable « grammaire » qui, si on la projette dans un environnement complet, doit aussi servir la construction symbolique de ce nouvel espace.

Voici une courte introduction de cette notion comme développée dans Wikipédia :  » Un paysage sonore est un son, ou une combinaison de sons, qui se forme ou qui apparaît dans un environnement immersif. L’écologie acoustique est l’étude des paysages sonores. La notion de paysage sonore renvoie aussi bien à un environnement sonore naturel composé de sons tels que des bruits d’animaux, ou ceux du vent et de la pluie par exemple, qu’à ceux créés par l’homme à travers la création musicale, le design sonore et les activités de la vie quotidienne comme une conversation, la réalisation d’un ouvrage ou l’utilisation d’engins mécaniques industriels. La pollution sonore résulte du bouleversement de ces environnements sonores. « 

R. Murray Schafer, compositeur et écologiste canadien  a inventé ce terme de  » Soundscape  » et j’invite toute personne qui a un intérêt ou une passion pour le design sonore à lire son livre qui fait référence sur le sujet.. Il y dit  :  » Une fois qu’un marqueur sonore a été identifié, il doit être protégé, car les marqueurs sonores forment l’identité acoustique d’une communauté. « 

Il est frappant d’écouter le monde comme un paysage sonore. Ce texte est écrit depuis le bocage normand où le presque silence de ce paysage sonore rural est frappant lorsque je le compare à celui du paysage sonore urbain parisien. C’est un repos bien mérité pour les oreilles que l’on peut souhaiter à chacun d’entre nous. Et sur ce sujet, il y a un gros travail à faire sur le paysage sonore des marques…

Olivier Covo.
Président de Sound Value et co-fondateur de Brandy Sound.

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia