12 octobre 2011

Temps de lecture : 0 min

Et si les sondages n’existaient pas?

Après le premier tour de la primaire socialiste, il y aura dimanche le second tour. Et après le second tour, il y aura en avril 2012 le premier tour des présidentielles. Et puis, le second tour 15 jours plus tard. Et encore le premier tour des législatives, puis le second tour. Et puis…

Ouf, n’en jetez plus. Car pendant ce temps là, il y aura des sondages, de nouveaux sondages, et puis des contre-sondages. Et des contre-contre sondages… Bref, c’est parti pour une année de chiffres en tout genre.

Les instituts de sondage s’en réjouissent bien sûr. Le titre du récent ouvrage de Hugues Cazenave, fondateur de OpinionWay: «la guerre des sondages. Et si les sondages n’existaient pas?»*, le prouve. Et certes, on imagine mal un monde sans sondages. Politiques ou non d’ailleurs. Comme un monde sans publicité! Comme un monde sans vie! La nature a horreur du vide, les citoyens aussi…

* éditions Michalon
Isabelle Musnik

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

10/09/2021
Peur sur la ville

Non je ne vais pas vous parler de Bébel, mais de Xavier. Xavier, c’est le nom de ce robot déployé pendant trois…

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia