20 octobre 2016

Temps de lecture : 3 min

SNCF Réseau : attention à la barrière

Un passage à niveau n’est pas un carrefour comme un autre, mais il n’est pas dangereux si on le traverse en respectant le code de la route. Un principe rappelé par SNCF Réseau à travers une campagne nationale ciblée alliant radio, cinéma et digital.

Un passage à niveau n’est pas un carrefour comme un autre, mais il n’est pas dangereux si on le traverse en respectant le code de la route. Un principe rappelé par SNCF Réseau à travers une campagne nationale ciblée alliant radio, cinéma et digital.

Un film dans lequel on découvre l’univers trépidant de Phoenix, un cascadeur professionnel dont le courage n’est plus à prouver et qui pourrait être le cousin éloigné de l’acteur Robert Cronejager, que l’on retrouve pour la campagne de l’Agence de la Biomédecines sur le don d’organes. Réalisé par Tom Noakes (production : Partizan), il est déjà visible sur le web, et sera diffusé dans 3600 salles de cinéma à partir du 26 octobre. Mais aussi un spot radio décliné sur les 9 stations les plus écoutées, un kit de communication dédié aux régions et une page web évènementielle pour mettre en avant 9 contenus vidéos digitaux pédagogiques et ludiques grâce à leur rythme rapide, leur phrasé et leur mise en image colorés et décalés (voir ci-dessous). SNCF Réseau met le paquet pour inciter les citoyens qu’ils soient automobilistes, conducteurs de bus, de poids lourds, de deux-roues ou piétons à ne pas jouer avec leur vie et celle des autres faute, dans 98% des cas, de patience (retard…), d’attention (routine…) ou de conscience du danger (vitesse excessive, passage en chicane, non-arrêt au Stop). Des comportements inadaptés dont découlent 98% des accidents.

Ainsi, si en 10 ans, le nombre d’accidents aux passages à niveau a diminué de 40% et le nombre de morts a été divisé par 2, entre 2011 et 2015, il y a eu encore entre 100 et 148 collisions pour 25 à 33 tués et 10 à 19 blessés graves. Car -et c’est imparable- une collision entre un train et une voiture est mortelle pour l’automobiliste une fois sur deux (contre 5 % lors des accidents de la route). Sans compter qu’on dénombre 15 000 passages à niveau (dont 60% sont automatisés) sur différents types de routes (nationales : 1 %, départementales : 32%, communales : 67%) traversés chaque jour par 16 millions de véhicules.

98% des cas d’accidents sont la conséquence de comportements inadaptés

Résultat: la sécurité aux passages à niveau reste une des priorités de SNCF Réseau. Avec une prise de parole signée TBWAParis sous plusieurs formats pour répondre à plusieurs objectifs. D’une part, alerter le plus largement possible pour tout simplement faire valoir à quel point il est important de ne pas oublier la réalité et d’observer le principe de précaution, et d’autre part, (ré)éduquer en rappelant les règles élémentaires du code de la route pour mieux les respecter. Ainsi que le précise dans la présentation, Priscille Garcin, directrice de la Communication et de la Concertation de SNCF Réseau : « L’objectif de cette nouvelle campagne est de susciter une prise de conscience : franchir un passage à niveau fermé, c’est risquer sa vie. 98% des accidents aux passages à niveau sont dus à des infractions au code de la route. Si les Français sont conscients des risques aux passages à niveau, chacun choisit individuellement d’adapter son comportement et il faut donc accentuer notre prévention sur les comportements à risque ».

Une campagne nationale a été lancée le 13 octobre à l’occasion de la journée nationale de Sécurité Routière aux passages à niveau. Elle vient en appoint de sa politique de sécurisation (politique de sécurité, interventions en milieu scolaire, actions de sensibilisation ciblée, suppression de passages à niveau trop dangereux, des innovations comme détecteurs d’obstacles, lampe à diodes, autocollants barrière cassables, dalles anti intrusion). Une campagne qui fait aussi écho à La Journée internationale de sensibilisation à la sécurité aux passages à niveau (ILCAD) coordonnée par l’UIC depuis 2009 et qui rassemble des acteurs de la route et du rail dans le monde. Avec succès car année après année, elle rassemble de plus en plus de pays dont 45 l’année passée. Les 10 et 11 juin derniers, sa 8ème édition a été centrée sur la thématique des personnes âgées et/ou à mobilité réduite. Avec en illustration une campagne lettonne où le message était clair : « Ne surestimez pas vos capacités près du rail ».

Intéressant, enfin, de noter que SNCF Réseau reprend le témoin après la récente campagne menée par la RATP où les usagers étaient rappelés à l’ordre -également en mode décalé- à propos de leur vigilance et de leurs comportements sur fond de sécurité. S’inscrivant comme il se doit dans une action générale d’utilité publique.

Berthier Florence

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia