9 avril 2020

Temps de lecture : 3 min

Smartphones confinés : quels usages ?

Les études sont nombreuses, les chiffres unanimes : l’usage du digital en ces temps moroses et confinés suivent une croissance aussi exponentielle que la crise. Au menu donc, pas de digital détox mais bien une tumulte récréatif qui challenge le divertissement dans toutes ses dimensions. Pour comprendre l’évolution des usages du mobile à M+1 de confinement, OPPO x Ifop mènent une enquête. Décryptage.

Les études sont nombreuses, les chiffres unanimes : l’usage du digital en ces temps moroses et confinés suivent une croissance aussi exponentielle que la crise. Au menu donc, pas de digital détox mais bien une tumulte récréatif qui challenge le divertissement dans toutes ses dimensions. Pour comprendre l’évolution des usages du mobile à M+1 de confinement, OPPO x Ifop mènent une enquête. Décryptage.

Vie sociale comme professionnelle en péril : le mobile semblent sauver la mise d’une France confinée depuis près d’un mois. Pour pallier l’attente, l’ennui, la détresse générée par un flux médiatique continu pollué par des logorrhées verbales anxiogènes, et les prises de paroles politiques éparses et bancales, les acteurs de l’entertainement jouent la carte de la solidarité. Offres habituellement  payantes en accès libre, contenus exclusifs, partenariats avec influenceurs comme associations en tous genres, tous et toutes s’accordent sur le même KPI  : solidarité et proximité dans l’attente.

Les Français.es et les écrans forment définitivement un duo gagnant. TV pour le journal d’actualité, ordinateur pour le télétravail, et smartphone pour tout le reste. Pour rendre compte des usages du téléphone et des formats sollicités par les français.es, OPPO mobile réalise une enquête avec l’Institut de sondage Ifop.  Résultat des courses : le cher et tendre mobile s’avère être la fenêtre favorite sur le monde extérieur. Si ses mérites étaient déjà vendus depuis belle lurette, la crise ne fait qu’accentuer l’addiction qu’il procure. Chiffres clés par ici :

Temps passé record

En cette période de confinement, 62% des Français.es déclarent avoir augmenté leur temps passé devant leur écran mobile. Pour 50% d’entre eux, c’est 3 heures de + qu’en temps normal.  Pour le paysage national, on obtient 45% de Français.es passant plus de 3 heures par jour sur leur smartphone, tous usages confondus.

Génération oblige, 54% de la génération Millenials quasiment née avec un iPhone dans la main admet passer plus de 4h par jour à arpenter les applications en tout genre, tandis que 72% déclare simplement y passer plus de temps (72% déclarent passer plus de trois heures par jour).

Un semblant de vie sociale

Pour quoi faire ? Garder contact pardi ! Pour beaucoup, le défi de la préservation d’une vie sociale est compliqué à relever. Et pour cause, nombreux sont ceux confinés seuls chez eux, ou avec leur famille qu’ils et elles finissent par ne plus se supporter, évidemment.

Au global, les Français.es utilisent principalement leur smartphone pour s’informer de l’actualité, pour le pro comme le perso (56%), pour discuter en ligne (59%) et lire leurs mails (58%). Mais chez les 15-34 ans, l’usage principal est aux réseaux sociaux (62%) servant à partager du contenu (attention créativité exacerbée) et à  connectés à leurs sphères proches.

L’heure de gloire de la visio

Au delà de Facebook, Twitter et Instagram, les applications de messageries et chat en visioconférence connaissent un essor fulgurant, Zoom, House Party et FaceTime en tête de ligne. 1  Français.e sur 2 déclare les utiliser activement. Pour des réunion pro ? Que nenni : seulement 20% d’utilisateurs utilisent ces applications  uniquement pour les réunions professionnelles. Apéro virtuels, séance de yoga ou de danse collective, cafés à distance pour 44% des Français.es et 60% des Millennials !

E-découverte

Le temps à disposition aidant, ce moment est également propice pour découvrir de nouvelles applications mobiles. Plus d’un tiers des Français.es (40%) ont téléchargé : des applications liées aux jeux (30%), aux réseaux sociaux (28%), et à l’activité physique (24%). Chez les jeunes, ils sont 55% à avoir investi les 3 fronts.

Quelles attentes ?

Marques et annonceurs, voici venu le moment d’adopter offres et services. Aux vues des changements d’habitude et de l’utilisation amplifiée de leur smartphone, OPPO mobile s’est intéressé aux spécificités que les Français.es aimeraient voir évoluer afin d’optimiser leurs usages.

En tête de classement , on retrouve l’autonomie (47%). Ensuite, la sécurité et la protection des datas (38%) : les Français sont largement sensibilisés aux enjeux liés à leurs données et cela représente maintenant pour eux un critère de choix dans leur consommation. Enfin, la vitesse de charge du smartphone (32%) : qui dit Français.e dit impatient, il faut que ça marche bien, et vite ! 

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia