7 juillet 2010

Temps de lecture : 1 min

Signes de caractère

En découvrant le dernier spot pour L’Equipe sous ses différentes formes (journal, magazine, site, TV), on se dit que les sportifs (ou, plus précisément ceux qui s’intéressent au sport) ont vraiment leur propre langage. Un langage des mains bien différent de celui des sourds et des muets. Par Patrice Duchemin...

Un langage de caractère, plus qu’un langage de signes, censé donner du relief, de la conviction, de la sincérité à celui qui l’émet. Un peu comme si les propos sportifs seuls ne pouvaient suffire à nourrir un dialogue. Le geste vient ajouter de l’emphase aux phrases (de « l’emphrase » ?) et signifier le partage, valeur ici considérée comme essentielle. Que resterait-il au sport s’il n’y avait pas d’échanges entre « passionnés » semble d’abord nous demander le spot avant de nous signifier que ces échanges devraient, de préférence, se faire entre soi.

 Les situations mises en scène nous le confirment. Cadres sup’ surpris en fin de banquet, d’abord en chemises blanches puis en veste ; intellos rive gauche barbus debout dans le métro, gazette sous le bras ; ouvriers au pied des machines, cuisiniers de couleurs, employés en bleu et même étudiants supporters au même maillot rouge et blanc… Pas de doute, si L’Equipe s’adresse à tous, les échanges suscités par la lecture du journal se font bien de façon clanique.

« Le match n’est jamais fini » signe l’Equipe… et les prolongations se font plutôt dans l’entre-soi… comme les performances de la France au Mondial nous l’ont rappelé à leur manière…

Patrice Duchemin  / Planning & Tendances
Réagissez sur redaction@influencia.net

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia