5 février 2014

Temps de lecture : 1 min

Au secours Aristote

Ça pourrait presque être un syllogisme: un jeune élève moyen accro à la téléréalité stagnerait à 8,5 sur 20, selon une étude du ministère de l’Éducation nationale. Dans le même temps une « émission » littéraire de téléréalité, mi Star Ac mi Loft Story, s'adressant entre autres aux jeunes, va être lancée en France. Donc… Au secours Aristote.

Donc, donc… Donc, c’est très mal parti pour que notre jeunesse s’améliore intellectuellement. Certes nous ne sommes pas les premiers au monde à oser une telle idée. L’Italie, toujours primeur en matière de concepts télévisés « intellectuels » a déjà commencé, avec le producteur Freemantle à diffuser sur la RAI 3 la première émission de téléréalité « littéraire » : « Masterpiece ». Avec le fameux « confessionnal » présent dans toute bonne émission de téléréalité qui se respecte.

Chez nous ça s’appellera l’Académie Balzac. Pauvre Honoré, que ne fait-on pas en ton nom ! Et ce sont les Editions du Net qui s’y collent. 20 écrivains seront enfermés dans un … château, bien sûr, pendant 20 jours. Filmés 24h sur 24, ils devront écrire ensemble un roman sur le thème de leur choix. Pour l’instant, pas de diffusion télé.

Alors imaginons deux secondes que tous les élèves de troisième se précipitent sur leurs ordi, tablettes ou smartphones pour suivre en direct les aventures de ces apprentis auteurs… Que deviendront leurs notes en littérature ? Pardon d’être pessimiste, mais j’ai des doutes…

  Isabelle Musnik

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

10/09/2021
Peur sur la ville

Non je ne vais pas vous parler de Bébel, mais de Xavier. Xavier, c’est le nom de ce robot déployé pendant trois…

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia