22 juillet 2014

Temps de lecture : 2 min

Le sèche-mains comme point de contact

En installant son sèche-mains multimédia dans les toilettes des grandes brasseries parisiennes, la jeune société Llicorn Adv veut relever un double défi : répondre aux attentes de diversification et d’efficacité des annonceurs, et accrocher le consommateur là où il est plus qu’attentif. Mais aussi le surprendre lorsqu'il ne s’y attend pas. Direct, original et souple, ce nouveau support devrait séduire plus d’une marque.

Que les media planners se réjouissent, ils vont pouvoir ajouter une touche supplémentaire de créativité bien concrète mais peu banale dans les plans médias de leurs clients. En effet, Clément Sevestre, Djelali Kemmache et Stéphane Jacob, les associés de la jeune Llicorn Advertising lancent un sèche-mains équipé d’un écran LCD 7 pouces qui permet l’émission de vidéos, d’images ou de sons.

Les toilettes des brasseries : un point de contact privilégié et inattendu

Installé gracieusement et en priorité dans les plus grandes brasseries de la capitale, il vise à favoriser la réintroduction de publicités dans des lieux très fréquentés mais où ce type de messages est quasiment absent. « Depuis une dizaine d’années, ces établissements dont le chiffre d’affaires tourne bien se sont débarrassés peu à peu des PLV, des affiches et des réfrigérateurs publicitaires qui émaillaient leurs murs et/ou vitrines avec plus ou moins d’harmonie », confirme C. Sevestre. Résultat les marques de boissons, les commerces locaux ou les salles de spectacles n’étaient plus représentés dans ces lieux pourtant si conviviaux, passagers et propices aux loisirs ou au shopping. « C’est pourquoi nous proposons ce sèche-mains utile, élégant, discret (puisque dans les toilettes) et doté d’une technologie qui permet d’insérer une carte Wifi ». Avec celle-ci les 3 associés peuvent centraliser la coordination des campagnes et être très réactifs en fonction de désidératas les plus pointus comme une tranche d’âge, un quartier défini, un ou des débit(s) en particulier, une plage horaire, un événement spécifique, en exclusivité ou en partage et le budget. Seul impératif qui ne sera pas sans challenger les créatifs : le message ne doit pas excéder 13 secondes, le temps nécessaire à ce super appareil pour sécher les mains.

Un dispositif média direct et modulable

Bien que caché, ce dispositif assure aux annonceurs un impact et une audience optimisés en plus de répondre à leur besoin de diversification. D’une part, les consommateurs sont particulièrement attentifs et captifs, tant l’endroit des toilettes est en général assez peu glamour. D’autre part, le réseau ne sera composé que d’établissements fortement fréquentés par une clientèle CSP+ de 20 à 50 ans et aux emplacements forcément idéaux dans les quartiers les plus vivants de Paris.

« Nous estimons que ce canal de diffusion peut générer 6000 contacts privilégiés par mois, soit 10 à l’heure pour un coût hors taxe de 150 euros », détaille C. Sevestre. Après avoir fourni 4 brasseries des 11ème et 12ème arrondissements, Llicorn Advertising a pour objectif d’en équiper une vingtaine d’ici la fin de l’année notamment du côté des Grands Boulevards. Quant au montage financier, il s’inscrit dans le donnant/donnant comme le souligne C. Sevestre : « nous offrons les machines et nous nous rémunérons en gérant la vente de l’espace publicitaire ». Il ne reste plus qu’à séduire, en plus des boutiques de proximité déjà référencées, des marques plus nationales du côté des sodas, des alcooliers et des théâtres. Attention potentiel en vu !

Florence Berthier

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia