18 mai 2011

Temps de lecture : 2 min

Schiphol Airport se transforme en un vrai parc

L’aéroport d’Amsterdam «déshabille» une partie de ses locaux en un vaste espace vert où détente et respect de l’environnement se conjuguent. Une quête du bien-être qui ferait presque adorer les retards de vols.

Un aéroport est un lieu de passage pour une destination de rêve ou non. Mais il s’apparente bien souvent à une salle d’attente. Une attente parfois trop longue et souvent subie. Depuis peu, les initiatives se multiplient pour endiguer cette source d’ennui comme Influencia s’en est plusieurs fois fait l’écho (Boarding.fr : aéroports comme lieu de rencontres, du 9/12/09 et Taïwan ouvre la première e-bibliothèque gratuite au monde, du 23/03/2011).

C’est au tour de l’aéroport de Schiphol à Amsterdam, qui après s’être équipé d’une salle de mariage, repense son espace sur le mode ludique bien sûr mais aussi dans l’esprit écolo, Pays Bas obligent!

Les voyageurs peuvent en effet, tromper leur attente grâce à un immense parc reconstitué dans l’enceinte de l’aéroport. Disposant d’une terrasse ouverte lorsque le temps le permet, il s’organise principalement autour d’un espace «indoor».
Et là tout est réuni pour donner une parfaite illusion du plein air : des images de papillons sont projetées sur les murs et le sol représentant pelouses, bosquets ou sous bois, tandis que des sonnettes de vélos, des cris d’enfants en train de jouer, ou d’animaux sont égrenés en fond sonore.

Les passagers peuvent se détendre dans des chaises-longues ou des fauteuils en bois ou en fer habillés de lierre et disposés autour d’un arbre vieux de 130 ans. Mais aussi se rafraîchir ou se restaurer au Park Café qui offre des jus de fruits frais, du café bio et des hamburgers.

Si ce havre de verdure invite les clients à joindre l’utile à l’agréable dans un contexte pour le moins inattendu, il permet aussi à l’aéroport de diffuser un message sur le respect de l’environnement et ainsi de renforcer son image sur ce thème.

Car pour recharger son ordinateur, son ardoise ou son téléphone, chacun a le choix. Soit passer par l’une des bornes électroniques installées à la périphérie de l’espace vert. Soit grimper sur l’une des bicyclettes fixées sur le sol et pédaler pour produire suffisamment d’énergie et alimenter son appareil! L’éclairage du parc est d’ailleurs réalisé avec des ampoules LED tandis que la lumière naturelle est captée par des câbles et des tubes en fibre optique.

Avec ce nouvel espace source de sérénité et de services, Schiphol Airport contribue indéniablement à l’amélioration du bien être de ses voyageurs. Une initiative qui pourrait être reprise par beaucoup d’autres endroits où la patience est mise à l’épreuve. En commençant par Orly et Roissy bien sûr…

Florence Berthier

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia