29 mars 2017

Temps de lecture : 1 min

Savoir dessiner au zippo

Quand la marque de briquet américaine, Zippo, s’associe à un artiste qui peint avec le feu, ça crée des étincelles !

Quand la marque de briquet américaine, Zippo, s’associe à un artiste qui peint avec le feu, ça crée des étincelles !

La particularité de Steven Spazuk, artiste canadien, est d’avoir troqué son pinceau pour la flamme. Il n’en fallait pas davantage à Zippo pour lancer avec lui sa nouvelle campagne de communication tout feu tout flamme. Une association cohérente racontée à travers une série de vidéos sensuelles où l’on voit l’artiste iconoclaste peindre avec un briquet de la marque et faire l’éloge du feu, « symbole de pouvoir et de destruction ». Un symbole, mais aussi une source d’expression artistique à caractère universel au delà des langues puisque diffusée dans 8 pays différents ! Et ça a plu, car postées sur les plateformes de la marque, les vidéos ont généré 2,5 millions de vues et 15 millions d’impressions sur les réseaux sociaux, des Etats Unis à la Chine en passant par l’Inde.

Un storytelling poétique pour monter en gamme

En effet, la mise en lumière de sa technique de « fumage » a suscité la curiosité des internautes. L’artiste se place au sol, sur le dos, et balaye la flamme sur un support pour en esquisser les formes désirées : visages, félins, oiseaux… Cet usage esthétique du briquet fait ressortir son caractère créatif, une aubaine pour la marque ! Mais l’opération n’a pas été seulement virale, car Steven Spazuk a aussi redesigné le mythique briquet tempête de la marque, en édition limitée bien sûr !

Avec cette opération, la marque dépasse son activité industrielle traditionnelle de produits uniquement utilitaires, pour repousser les barrières du design et de la création artistique. Ce qui la fait apparaître comme une entreprise qui contribue à faire briller l’art sous toutes ses formes, lui permettant de renouveler son identité. Zippo capitalise sur un double effet : une montée en gamme en proposant des produits rares et chargés d’émotion puisque supports à une œuvre d’art. Mais aussi nourrir un storytelling déjà bien rodé, car tout au long de ses 85 ans d’existence, la marque américaine a invité de nombreux talents à s’exprimer sur des toiles ou gravures.

Salas Romain

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia