18 septembre 2019

Temps de lecture : 1 min

« La santé de l’homme est le reflet de celle de la Terre »*

S’agit-il d’une première ou pas ? D’autres sociétés ont-elles déjà eu cette idée mais n’ont pas su, ou pas voulu le faire savoir ? Peu importe. Mais un fait est certain : la décision de Publicis Group Royaume- Uni d’accorder une journée à ses salariés, à leur convenance, à l’occasion de la « Journée mondiale de la santé mentale » le 10 octobre prochain, pour qu’ils s’occupent de leur « santé mentale et de leur bien-être », mériterait de faire jurisprudence…

S’agit-il d’une première ou pas ? D’autres sociétés ont-elles déjà eu cette idée mais n’ont pas su, ou pas voulu le faire savoir ? Peu importe. Mais un fait est certain : la décision de Publicis Group Royaume- Uni d’accorder une journée à ses salariés, à leur convenance, à l’occasion de la « Journée mondiale de la santé mentale » le 10 octobre prochain, pour qu’ils s’occupent de leur « santé mentale et de leur bien-être », mériterait de faire jurisprudence…

Les Britanniques sont-ils plus sensibles à ce genre de problèmes ? Il faut dire qu’à l’heure du Brexit, il est certainement opportun de compenser et de prévenir les futurs soucis et les angoisses de la population outre-Manche.

Trève d’ironie toutefois, l’initiative mérite d’être regardée de près. Un simple petit jour, ce n’est certes pas beaucoup pour faire avancer les choses de façon drastique, mais cela a le mérite de mettre le doigt sur un sujet grave, lorsqu’on connait l’accroissement du nombre de burn out dans les entreprises. Au Royaume-Uni comme en France.

* Héraclite

Musnik Isabelle

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia