28 septembre 2011

Temps de lecture : 1 min

Sang pour sang pour Israéliens et Palestiniens…

Des Israéliens donnant leur sang pour des Palestiniens. Et des Palestiniens donnant leur sang pour des Israéliens. Le projet imaginé en juin dernier par des créatifs n’était pas utopique. Il a réellement vu le jour et il se continue sur la Toile. Vous aussi, vous pouvez agir…

Le brief -apporter des suggestions créatives originales et vraiment inspirantes pour rapprocher les Israéliens et les Palestiniens- était impossible, et pourtant des créatifs du monde entier y ont cru.  INfluencia en juin dernier vous avait révélé, en direct du festival des Cannes Lions, les résultats de l’opération organisée par BBR Saatchi & Saatchi Israël, en partenariat avec le Centre Peres pour la Paix.

Un projet avait particulièrement émergé: «Mutual Blood», réalisé par Jean-Christophe Royer, DC chez BETC Euro RSCG Paris et illustré par Nimrod Reshef. Un concept: celui d’une transfusion géante entre volontaires des deux pays. Derrière cette idée qui a été présentée aux parlements palestinien et israélien, une question évidente: «qui voudrait tuer quelqu’un qui a votre propre sang?»

Trois mois plus tard, les membres d’une organisation israelo-palestienne la  Parents Circle Families Forum, qui regroupe des personnes ayant perdu un membre proche de leur famille dans le conflit ont accepté de donner leur sang, côte à côte, à Tel Aviv dans les locaux de la banque israélienne du sang. Une ambulance circulait également dans la ville la semaine dernière pour permettre à chacun de participer à l’opération. Tout un symbole…

           

Cette initiative qui porte le nom de «Blood relations», et dont on peut suivre l’évolution sur facebook, est complétée par un site, qui permet à chacun d’entre nous de donner son sang virtuellement.   www.bloodrelations.org.

Cliquez sur l’image pour accéder au site

La première à s’être engagée est le top model israélien Bar Rafaeli qui a demandé à ses 60 000 followers sur Twitter de l’imiter. INfluencia suit ce projet depuis maintenant 1 an et demi. Et tel un petit enfant nous voulons le voir grandir avec l’espoir d’en faire un jour un homme de paix… Voilà, c’est tout…

Isabelle Musnik

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia