21 novembre 2018

Temps de lecture : 1 min

Samedi, c’est Blue Saturday

« Avant-première Black Friday : toujours plus d'économies ». « Avant la date plein de bons plans ce mardi. « Jusqu'à 50% de réduction supplémentaire sur les promotions et les e-commerçants ». « Et pourquoi pas un Black Friday pour vos projets ? » « 9 offres à ne pas manquer ». Au secours. N’en jetez plus. Je n’en peux plus...

« Avant-première Black Friday : toujours plus d’économies ». « Avant la date plein de bons plans ce mardi. « Jusqu’à 50% de réduction supplémentaire sur les promotions et les e-commerçants ». « Et pourquoi pas un Black Friday pour vos projets ? ». « 9 offres à ne pas manquer ». Au secours. N’en jetez plus. Je n’en peux plus…

Mails, sms, appels téléphoniques, prospectus dans les boîtes aux lettres, alertes sur facebook, sur Instagram… Nous sommes cernés depuis quelques jours par ces messages qui nous poussent à craquer chaque seconde. Même la photographie d’art s’y met et nous propose « une sélection de photos jusqu’à -40% à l’occasion du Black Friday ».

Alors j’avoue, oui, j’ai acheté, acheté, acheté. Des choses d’une utilité évidente. Des chaussures trop petites, des cours de comédie musicale, une corde à sauter, un tambour, une poussette pour bébé, des étagères, des pneus… Et j’ai tellement dépensé que je n’ai plus de sous, ni pour le Cyber Monday ni pour faire mes cadeaux de Noël.

Une seule solution : organiser une réunion tupperware avec mes voisins… On revendrait tous les achats de la veille… Alors après le Black Friday, si on lançait le Blue Saturday ? Chiche ? Qui me suit ?

Musnik Isabelle

À lire aussi sur le même thème

10/09/2021
Peur sur la ville

Non je ne vais pas vous parler de Bébel, mais de Xavier. Xavier, c’est le nom de ce robot déployé pendant trois…

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia