12 novembre 2013

Temps de lecture : 1 min

Royco à la conquête des jeunes actifs urbains sur les réseaux sociaux

Pour rajeunir son image et conquérir de nouveaux consommateurs, la marque diffuse une série web comique, de 12 épisodes. Une opération totalement digitale et relayée sur FB et Twitter.

Royco, ce n’est plus seulement la petite soupe lyophilisée, vite préparée. C’est aussi, depuis son repositionnement en 2011, « le snack idéal pour faire une pause au bureau ou à la maison », avec comme objectif recruter de nouveaux adeptes et rajeunir son image. Après plusieurs campagnes très actives d’échantillons et de bons de réduction distribués à 1,5 millions d’exemplaires dans les rues et à la sortie des stations de métro, la marque poursuit sa conquête d’actifs urbains, avec une opération sur les réseaux sociaux.

Intitulée « Royco booste ma life », cette campagne digitale va diffuser une série web de 12 épisodes. Ces derniers égrenent, sur un ton léger, les aventures sentimentales de Daphné, héroïne typiquement « girl next door », à laquelle tout un chacun peut s’identifier. Des aventures qu’elle mène avec 6 coachs virtuels et qui doivent l’aider à gérer, bien évidemment, les pires situations dans lesquelles elle se retrouve. Ces Saynètes comiques ont été écrites et réalisées par des comédiens de l’agence Vacarme, dont Natoo Fille Ludique et Marion/Mady.

A voir 2 par 2, sur la chaîne Youtube « Booste ma life », chaque semaine entre 18 et 20 heures, du 7 novembre au 12 décembre prochain. Le dispositif est complété par une page Facebook comprenant un community management quotidien, une application jeu avec à la clef des places pour « bruncher » avec les comédiennes et une diffusion de tous les épisodes. Tandis que Twitter relaiera tous les commentaires et/ou prises de parole émis sur Facebook.

Au terme des 6 semaines, cette campagne conçue par Digiteam (groupe Team Creatif), fera l’objet d’un bilan dont la mise en œuvre et le pilotage seront effectués en partenariat avec Share Web Agency.

Florence Berthier

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia