4 décembre 2015

Temps de lecture : 2 min

« Rien de mieux que le networking ! »

Quels sont désormais les moments les plus propices pour se parler ? Christian Cappe, le fondateur du Cristal Festival explique sa manière d’orchestrer la conversation entre professionnels pour un réseautage augmenté…

Quels sont désormais les moments les plus propices pour se parler ? Christian Cappe, le fondateur du Cristal Festival explique sa manière d’orchestrer la conversation entre professionnels pour un réseautage augmenté…

Non seulement on manque cruellement de temps mais notre société n’a rien trouvé de mieux que de l’accélérer depuis une bonne dizaine d’année. À cela on rajoute une hyper connectivité où la gestion de ses mails et les réseaux sociaux deviennent pour l’internaute, une activité de médiaplanning encore insoupçonnée… Désormais chaque rencontre devient un évènement, une performance sportive où les professionnels attendent le meilleur de leurs interlocuteurs pour… gagner du temps. Le rendez-vous est devenu un évènement… Dans ces conditions, il devient compliqué de se rencontrer, de se parler, voire même de trinquer.

Alors oui les réseaux sociaux sont là pour redéfinir la notion d’échange et de réseautage. Mais quid des interactions physiques où l’humain ne se cache pas derrière la froideur minérale du net ?  Pour Christian Cappe, fondateur du Cristal Festival, qui a lieu du 9 au 12 décembre prochains à Courchevel, la mission d’un festival quel qu’il soit est d’être aujourd’hui le meilleur lieu pour s’échapper, renouer une vraie conversation et se créer des souvenirs. « On a besoin d’un lieu physique qui accueille sur plusieurs jours les professionnels. Au-delà des prix et autres distinctions dévolues aux agences et aux annonceurs, l’un des arguments du succès d’un festival comme celui des Cristal est la relation et les échanges qui se créent entre les festivaliers. Cela permet de faire avancer l’humain et le professionnel ». Certains professionnels ne se voient que pendant ce type d’évènement, ce qui rend les festivals de plusieurs jours dans des lieux atypiques, incontournables. «  La montagne était pour moi une évidence lorsque j’ai créé le festival en 2001. Après Méribel, Crans Montana c’est maintenant Courchevel qui abrite Les Cristal. Et hors de question de changer d’atmosphère ! », précise-t-il

Le networking se met en scène

Loin du bruit, du stress, tout est organisé pour privilégier la rencontre : conférences, débats, remises de prix, ‘’Cristal Académy’’, diners, déjeuners… « Il faut savoir recevoir. Que ce soit les jurys ou les festivaliers chacun peut y trouver son compte. Pour les jurys, par exemple, la multitude de campagnes proposées et les échanges qui s’ensuivent crée des liens impossibles à avoir dans son environnement professionnel quotidien où la routine fait foi. Ce que je souhaite, c’est créer le plus de possibilités d’échanges entre professionnels qui de surcroit ont le même état d’esprit.  Ce que je veux aussi, c’est constituer des réseaux offrant aux participants des possibilités d’agrandir ou rendre plus efficace leur propre réseau professionnel et amical. Et dans cette nouvelle société où le numérique devient roi, cela est incontournable. »… Aujourd’hui, la communication n’a plus de limite car avec le numérique, elle est devenue omniprésente et surtout peu chaleureuse. Et de la chaleur humaine dans un monde professionnel, ça n’a pas de prix…

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia