11 novembre 2009

Temps de lecture : 1 min

Le retour des soliflores

Parmi les récentes créations des parfumeurs, la tendance est aux parfums basés sur une même matière, fleur, fruit ou bois, proposés dans des collections spécifiques.

Parmi les récentes créations des parfumeurs, la tendance est aux parfums basés sur une même matière, fleur, fruit ou bois, proposés dans des collections spécifiques.

Parmi les récentes créations des parfumeurs, la tendance est aux parfums basés sur une même matière, fleur, fruit ou bois. L’exigence de ce type de jus contraint la plupart du temps à les proposer dans des collections spécifiques pour consommateurs avertis, à la recherche d’olfactif inédit.

Certaines marques avaient développé le concept : Yves Rocher avec sa collection Secrets d’Essences et Voile d’Ambre, Rose Absolu, Iris Noir et Tendre Jasmin ou encore Roger & Gallet avec ses fragrances au thé vert, au gingembre, au cédrat, à la vanille et au lotus bleu. Mais la mode des soliflores s’est progressivement estompée, laissant la place à d’autres familles olfactives.
La notion de « mono-parfums » renaît aujourd’hui via des lignes et des gammes plus exclusives de la marque et ces jus s’adressent à un public de connaisseurs, désireux de ne pas porter le parfum de tout le monde. Ce qui prime ici, c’est la puissance de la matière et du jus, indépendamment du flacon, fort souvent identique pour toute la ligne. « Peu importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse », pourrait-on dire en parodiant Musset !

Le mouvement est fort pour les jus féminins : après l’iris, Prada sort une Eau Ambrée qui complète une première recherche olfactive sur cette matière très riche. Quand Chanel propose ses Exclusifs de la rue Cambon, trois fragrances émergent : Cuir de Russie, Gardénia et Sycomore. Deux maisons, Van Cleef & Arpels et Orlane, relancent tout récemment leur « pôle » parfums par des collections de jus non classiques. Collection Extraordinaire de Van Cleef & Arpels met à l’honneur une matière sous jacente dans le nom du parfum, qui parle de lui-même : Gardénia Pétale, Orchidée Vanille, Lys Carmin, Muguet Blanc, Bois d’Iris. Le schéma est identique chez Orlane avec ses récents Bouquets d’Orlane autour du muguet, de la rose, de l’iris et du coquelicot.

Ce courant se fait nettement moins sentir dans les senteurs masculines. Néanmoins, certains jus peuvent être mixtes et on pense alors à la nouvelle cologne d’Hermès (Eau de pamplemousse rose) ainsi qu’aux Hermessences comme Paprika Brasil, Brin de Réglisse ou Poivre Samarcande.

Marie Laure de Vienne

Le bouquet d’Orlane                                                            Tendre jasmin d’Yves Rocher

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia