24 novembre 2016

Temps de lecture : 2 min

Restauration et hôtellerie : sept territoires d’innovation

Que cela soit l’équipement, les produits ou les services, la restauration est en pleine (r)évolution. Le cabinet Food Service Vision pour le Salon du Sirha met en lumière sept tendances déjà installées et qui vont s’imposer en 2017…

Que cela soit l’équipement, les produits ou les services, la restauration est en pleine (r)évolution. Le cabinet Food Service Vision pour le Salon du Sirha met en lumière sept tendances déjà installées et qui vont s’imposer en 2017…

Il faut parfois suivre le rythme de l’innovation… et l’industrie de la restauration et de l’hôtellerie n’est pas en reste. Les nouveaux changements de comportements qu’ils soient liés aux services ou à l’alimentaire obligent les professionnels à ne jamais relâcher leur vigilances sur les dernières tendances sous peine d’être très vite sanctionnés économiquement… Le Sirha, un des plus gros raouts internationaux sur la restauration et l’hôtellerie, aidé du cabinet Food Service Vision ont identifié sept territoires d’innovations qui après avoir été potentiellement prometteur peuvent désormais être rangés dans la case des tendances lourdes. Des territoires classés dans les trois piliers de cette industrie que sont le bien-être, le plaisir et le service.

Le bien-être

Le sacre du vert : regroupe les produits « naturels », les produits végétariens et bons pour la planète : développement du « sans » (pas de conservateurs, d’additifs…), du bio, du local, et particulièrement du végétarisme.

Soin du corps : inclut les produits sans allergènes (sans gluten, sans lactose) ou enrichis (en fibres et protéines…). Par exemple, les produits comme les boissons fermentées (Kombucha…) et les alternatives au gluten (ex : les pâtes sans gluten au quinoa).

Le plaisir

Le produit en excellence : recherche de justesse et de perfection du goût : l’excellence produit non seulement se mesure plus essentiellement par son origine et par la qualité de son terroir, mais également par son producteur, par la caution du chef qui le conçoit et le recommande, ou encore par le soin mis à sa fabrication (artisanal, fait maison…). Chocolat entièrement travaillé sur place (bean-to-bar), ou produits recommandés par les chefs pour les chefs.

Sensations inattendues : les recettes sont revisitées d’un simple twist, ou par des associations toujours plus décalées. La création d’un vin bleu, un « choc » œnologique, ou encore le « café nitro », ce café froid servi en pression, comme la bière.

La gourmandise décomplexée : des innovations qui décuplent le caractère gourmand des produits : déclinaison des couleurs, croisement des classiques ou détournement des usages originels des produits avec la création de produits hybrides et colorés.

Le service

A noter que les innovations ne répondent plus seulement au besoin d’optimisation des gestes du restaurateur, mais également à la nécessité de maximiser l’expérience des consommateurs.

L’expérience augmentée : sublimer l’expérience consommateur : Les produits et services permettent de créer de meilleurs plats, de meilleures ambiances, d’avoir un meilleur service…

Le geste efficace : optimisation des gestes des restaurateurs, simplification des usages pour gagner du temps pour les chefs, ou économie d’énergie.

A lire aussi : Food : la nouvelle assiette du consommateur

Clouzard Gaël

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia