2 octobre 2013

Temps de lecture : 2 min

Le restaurant-musée Cristal Room de Baccarat

Pour mettre en scène ses collections, son patrimoine et son art de vivre, le célèbre cristallier Baccarat a ouvert une maison-restaurant au cœur du XVIe arrondissement à Paris. Décryptage de Daniel Bô avec Idéeslocales.fr

C’est un ancien hôtel particulier que Baccarat a fait réaménager par Philippe Starck, pour accueillir son restaurant-musée. La marque, créée en 1764, a ainsi choisi un lieu lui aussi chargé d’histoire pour y faire valoir ses plus belles pièces.

Un lieu emblématique de l’art de vivre français

Le décor de boudoir, dans lequel prédominent les tons roses, crème et les ors, fait écho à l’ancienne propriétaire du lieu, Marie-Laure de Noailles. Descendante du Marquis de Sade et mécène de nombreux artistes, elle fut un personnage central de la vie mondaine et artistique du début du XXe siècle et donna de nombreuses réceptions dans cet hôtel.

Le lieu était ainsi tout désigné pour accueillir une marque emblématique du luxe et de l’art de vivre français. Baccarat est en effet indissociable de l’histoire des arts de la table, avec des modèles comme le célèbre cristal Harcourt, modèle emblématique du luxe français depuis sa création sous Napoléon III.

Pour illustrer à la fois l’ancrage historique de la marque et sa modernité, Philippe Starck a choisi de mélanger les matériaux et les époques. La « Cristal Room » mêle ainsi matériaux bruts (briques apparentes, béton, chaises surdimensionnées évoquant l’univers d’Alice au pays des merveilles) et objets nobles (lustres Baccarat, cheminées monumentales de l’entrée).

La présence de matériaux issus des arts du feu (ferronneries, briques nues et cristal) font par ailleurs écho au savoir-faire de la marque.

Le monde de l’illusion

Le résultat de ces mélanges est un lieu hors du temps, un palais qui renvoie au monde des contes de fées et de l’illusion. Le palais de cristal est en effet dans de nombreux mythes un lieu féérique que les héros n’atteignent qu’à la fin de leurs quêtes.

Ce sont les illusions d’optiques et les jeux de lumière qu’a choisi de mettre en scène le designer. Il affirme d’ailleurs lui-même : « L’essence de Baccarat, c’est pour moi le monde de l’illusion, à travers le jeu optique des facettes du cristal taillé. J’ai donc imaginé un Palais de Cristal où tout serait possible ».

Du musée au restaurant

La maison abrite un musée, où sont exposés les objets les plus exceptionnels de la collection patrimoniale de Baccarat, exposés comme des bijoux au centre de l’écrin que forme autour d’eux l’hôtel particulier.

Les pièces sont présentées dans un ordre thématique, permettant au visiteur d’apprécier l’évolution technique et stylistique de la Manufacture, de ses origines à nos jours, et son inscription dans l’histoire des arts décoratifs.

Le restaurant parachève la visite en présentant les objets de la marque en situation, pour que chaque visiteur puisse lui aussi faire l’expérience de l’art de vivre Baccarat. On y déguste la cuisine à la fois simple et sophistiquée, à l’image des motifs et des formes de la marque, du chef Guy Martin.

Daniel Bô, Pdg de QualiQuanti
En partenariat avec IdeesLocales.fr, le blog sur les idées locales d’ici et d’ailleurs imaginé par PagesJaunes.

Remerciements pour les photographies Baccarat à Monsieur Claude Weber et Monsieur Yves Duronsoy

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia