16 juin 2010

Temps de lecture : 2 min

Les réseaux sociaux arrivent dans la restauration

Marier offline et online: c’est le nouveau pari de certains restaurants ou bars dans le monde. Pour mélanger convivialité et technologie.

Marier offline et online: c’est le nouveau pari de certains restaurants ou bars dans le monde. Pour mélanger convivialité et technologie.

Réserver dans un restaurant sur Internet? Banal… Choisir «sa» table près de la fenêtre? De plus en plus fréquent. Mais aujourd’hui on est passé à un cran plus loin avec les écrans tactiles sur lesquels les clients peuvent commander eux-mêmes. Cette technologie se raffine de plus en plus, au point d’offrir du divertissement et de l’information de toute sorte. C’est ce que proposent par exemple Adour Wine Bar à New York, ou Inamo, restaurant à Londres.

Dans ce restaurant japonais très chic, les clients mangent sur des tables qui sont tout simplement des vastes écrans tactiles, permettant de voir des photos haute définition des plats proposés, de commander, personnaliser l’ambiance de la table, jouer à des jeux vidéo, et même d’avoir un accès direct aux webcams placées dans la cuisine, pour regarder le chef à l’œuvre… Et une fois le repas savouré, les heureux convives peuvent ensuite consulter les horaires des bus ou commander un taxi.

En Afrique du sud une nouvelle enseigne de bars, clubs et cafés est allée encore plus loin en lançant à Johannesbourg, MiWorld, un concept qui mixe intimement le offline et le online. «Mi» étant la contraction de «meaningful interactions» (interactions significatives), l’idée est simplissime. Elle consiste à fonctionner comme un réseau social où les membres sont invités à se rendre dans un lieu bien réel, pour consommer et rencontrer d’autres personnes, sans se déconnecter de l’univers digital dont on bénéficie lorsqu’on est assis seul devant son ordinateur à la maison.

En effet, les deux établissements au design très contemporain sont équipés des toutes dernières innovations technologiques pour proposer aux consommateurs un site Internet, donc l’accès à Facebook, un mur digital et des tables individuelles à écrans tactiles. Une agréable façon de sortir de chez soi mais de rester en ligne en poursuivant des conversations virtuelles et mondiales ou en entamant des «chat» bien réels et locaux, d’une table à une autre.

MiWorld situé à Johannesbourg

Les clients doivent au préalable, s’inscrire comme membre et obtenir un code secret afin de bénéficier du réseau, des offres spéciales et de s’identifier à l’entrée. Ensuite selon leur humeur, ils peuvent se rendre pour un apéritif en fin de journée, soit au MiBar Martini, à l’architecture très contemporaine, situé dans Rosebank, le quartier branché, soit au MiLounge Martini, un club à l’ambiance plus cosy, offrant champagne, vin ou cocktails élaborés et installé près de Melrose Blu Bird, un centre commercial. Un MiCafé devrait ouvrir en août prochain et des MiEvents, devraient être crées occasionnellement un peu partout dans la ville à la façon des pop-up.

Cette hospitalité réinventée, ludique et digitale est parfaitement en phase avec l’évolution de notre société en quête de clics, de divertissements… mais aussi -heureusement- de convivialité.

Florence Berthier

Restaurant Inamo, Londres

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia