10 juin 2024

Temps de lecture : 2 min

Réputation digitale des sponsors de Paris 2024 : LVMH toujours en tête du podium en mai

L’arrivée de la flamme olympique à Marseille le 8 mai dernier a marqué une intensification des actions de communication des marques pour gagner en visibilité et en engagement. C’est ce que révèle le cabinet d’études Infine Data & Conseil dans son baromètre mensuelle de la réputation digitale des partenaires mondiaux des Jeux. Si LVMH semble garder une longueur d’avance, rien n’est joué. Chaque sponsor développe sa stratégie à son rythme selon son actualité et ses enjeux de communication.

 

 

LVMH poursuit sur sa lancée. Le partenaire de Paris 2024 qui avait pris un ascendant décisif sur les autres concurrents depuis le mois de mars maintient en mai sa position et conforte son avance avec le plus important volume de bonne réputation digitale avec un score de 14% (cf. graphique), selon le baromètre des sponsors cabinet Infine Data & Conseil qui présente chaque mois son classement.

Par ailleurs, l’étude indique que si le groupe de luxe est moins visible dans la presse et sur les réseaux sociaux par rapport à avril, il a bénéficié d’une exposition médiatique de premier choix en mai avec l’arrivée de la flamme à Marseille le 8 mai dans la Malle Torche Louis Vuitton, qui l’accompagnera jusqu’à Paris le 14 juillet.

Decathlon prend la deuxième place au coude-à-coude avec le Coq Sportif qui réalisent chacun des scores de 7%, soit moitié moins que le groupe de luxe. L’enseigne nordiste continue de surfer sur le relais dans la presse lifestyle de la présentation de sa collection pour les supporters de l’équipe de France. Si le Coq Sportif continue à valoriser ses tenues via ses athlètes partenaires sur les réseaux sociaux, l’étude constate un essoufflement de la dynamique après un bon démarrage en début d’année (1er au classement en janvier et février). Certains médias s’interrogeant même sur sa capacité à livrer les tenues officielles à temps.

La nouveauté du baromètre est l’entrée dans la course au podium de Samsung avec sa nouvelle campagne Open always wins, incarnée par ses ambassadeurs de la Team Galaxy, l’ouverture de l’espace Olympic Samsung sur les Champs-Élysées et son partenariat de la compétition Aux Jeux Streamers organisée par France Télévisions.

À noter, la percée du Groupe BPCE et Airbnb dans le classement. Une position pour le Groupe BPCE grâce à la Caisse d’Épargne, parrain officiel du Relais de la Flamme Olympique et de son périple à bord du Belem. Une stratégie de communication à 360° poussée à la fois sur les réseaux sociaux et dans la presse régionale, qui lui permet de s’installer dans le top 10 du classement des sponsors.

Airbnb, souvent critiqué, a contre-attaqué en mai en communiquant dans la presse pour rassurer sur la disponibilité des logements, la modération des tarifs et la lutte contre le proxénétisme dans ses hébergements. En parallèle, la marque souhaite créer le buzz en lançant un jeu pour faire gagner à deux personnes une nuit au musée d’Orsay pour profiter depuis la terrasse de la cérémonie d’ouverture.

Au classement, Coca-Cola, l’une des marques les plus actives et engageantes sur Instagram (le post avec la photo de la Flamme à Lourdes génère le plus de « J’aime » tous sponsors confondus en mai) dont l’image est fragilisée par une polémique suscitée par une ONG autour du parcours de la Flamme. Sanofi très engagée avec sa team d’athlètes et la mobilisation de ses collaborateurs est également confrontée au même moment à des manifestations contre des suppressions de postes.

 

À lire aussi sur le même thème

Les Newsletters du groupe INfluencia : La quotidienne influencia — minted — the good. Recevez une dose d'innovations Pub, Media, Marketing, AdTech... et de GOOD

Bonne idée ! Je m'inscris !

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia