10 février 2010

Temps de lecture : 1 min

Regard croisé

L'inversion des comportements enfants-adultes est un grand classique de la pub. Les parents régressent quand les enfants font semblant de devenir responsables : quoi de plus jouissif ? Et quelle plus belle manière de rappeler que la pub est bien un spectacle ? Par Patrice Duchemin...

C’est en tout cas ce que nous propose Renault dans son dernier spot pour ses célèbres journées Portes Ouvertes, exercice incontournable et souvent créatif tant le message à faire passer est simple et attendu. Ici, c’est un ado de la pub (comprenez : une mèche dans les yeux, un sweat et un T-shirt trop grands…) qui prépare « à sa façon » (ne cherchez pas à savoir) des pâtes avant de lâcher un retentissant « A table ! » destiné à ses parents. Personne ne bouge. Mais où peuvent-ils bien être?

La réponse ne tarde pas : scotchés devant leur ordinateur… comme des ados. « On n’a pas faim » se sent obligé de dire la mère vaguement coupable. « Deux minutes » supplie le père avant de tenter un ultime « reste frais, c’est cool ! » destiné à activer la fibre de la complicité masculine. « Vous êtes vraiment des grands malades » conclut le fils, jetant un regard désespéré sur ses parents.

Le message est clair : l’ordinateur, comme la bagnole, a cette capacité unique à modifier les comportements jusqu’à l’absurdité. Qui peut prétendre le contraire ? Etre adulte ou ado n’est finalement, ni une affaire d’âge, ni une affaire de comportements. Plutôt une question de regard porté par l’un sur l’autre.

Patrice Duchemin  / Planning & Tendances
Réagissez sur redaction@influencia.net

 

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia