17 janvier 2011

Temps de lecture : 2 min

LA REDOUTE récompense ses fans avec des crédits Facebook

Ifeelgoods lance une innovation majeure dans le monde du e-commerce en proposant aux sites marchands la possibilité d’offrir des biens virtuels comme cadeaux promotionnels. Du business pour les marques et du divertissement pour les consommateurs.

Ifeelgoods lance une innovation majeure dans le monde du e-commerce en proposant aux sites marchands la possibilité d’offrir des biens virtuels comme cadeaux promotionnels. Du business pour les marques et du divertissement pour les consommateurs.

Depuis 3 jours, Laredoute.fr est le premier distributeur en Europe à offrir à toutes ses clientes 50 Crédits Facebook*.Ces Crédits -la monnaie virtuelle lancée par Facebook au début 2010 pour faire son shopping sur FarmVille- permettent d’acheter des objets virtuels dans les jeux et d’y progresser plus vite. Ils peuvent être utilisés dans plus de 200 jeux et applications sur le réseau, dont Farmville, CityVille, Pet Society ou Millionaire City.

Alors, comment ça marche? Ifeelgoods optimise les promotions des sites marchands en remplaçant les bons vieux rabais, coupons de réductions et autres cadeaux par des biens et monnaies virtuelles des jeux sociaux les plus populaires. Créée en septembre 2010 par des entrepreneurs français, Michael Amar et Dimitri Ducourtieux, financée par Kima ventures et Jaina capital ainsi que des fonds et business angels américains à hauteur de 1,2 Millions d’euros, la société a des bureaux dans la Silicon Vallée, à Washington et Paris.

Déjà aux Usa, des grandes chaînes de magasins physiques comme Target, Walmart ou Best Buy, ou encore Tesco en Grande Bretagne, proposent aux consommateurs d’acheter directement chez eux des Facebook Credits en chèques cadeaux (gift cards).

Les promotions Facebook Credits implémentées par des e-commerçants US durant les fêtes de fin d’année ont augmenté leurs taux de transformation de 30% en moyenne. Les publicités utilisant les Crédits Facebook ont montré des taux de clics entre deux et trois fois supérieurs à la moyenne. Et plus de 70% des consommateurs ayant gagné des Crédits ont publié l’information sur leur mur. «Facebook prédit que 30% de ses revenus en 2011 proviendra des crédits», signale Scott Silverman, co-fondateur et vice-président marketing de ifeelgoods.

«A l’instar des célèbres cadeaux promos offline, le monde du e-commerce avait besoin d’offrir encore davantage de divertissement à ses clients. C’est désormais chose faite grâce aux jeux en ligne et grâce à Laredoute.fr», explique Guillaume Darrousez, directeur e-commerce et développement. «Nous sommes ravis d’être les premiers à offrir à nos clients la possibilité d’évoluer plus vite dans leurs jeux favoris»**.

«Nous assistons avec les biens virtuels à la naissance d’un véritable phénomène social, qui se traduit chaque jour par la création de nouveaux modes de divertissements et d’échanges sur internet. Grâce à leur simplicité d’utilisation et leur composante sociale, les jeux sur Facebook attirent désormais le grand public, à commencer par les 220 000 fans de La Redoute», souligne Dimitri Ducourtieux Responsable Europe d’Ifeelgoods.

L’utilisation des Crédits Facebook par le 1er site e-commerce de France démontre que les biens virtuels entrent comme un levier de choix dans le marketing en ligne. Et pas seulement chez les distributeurs. American Express vient ainsi d’annoncer qu’il avait passé un accord avec l’éditeur de jeux Zynga permettant à ses membres d’utiliser leurs points de fidélité pour jouer sur FarmVille, FrontierVille, PetVille, YoVille, Treasure Isle et Café World.

Le marché et son potentiel sont énormes. «290 millions de gens dans le monde jouent à des jeux virtuels chaque mois, principalement sur Facebook. 40% du temps passé sur Facebook est consacré aux jeux virtuels et 50% des internautes se connectent sur Facebook uniquement pour jouer à ces mêmes jeux», conclut Scott Silverman. En 2009, plus de 2.2 milliards de dollars auraient été dépensés dans l’achat de biens virtuels sur le seul marché américain**.

D’autres accords devraient être annoncés. A suivre de très près…

Isabelle Musnik

* offre limitée aux 5000 premières commandes.
** source eMarketer.

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia