4 mars 2020

Temps de lecture : 1 min

Redécouvrir la proximité

Se mettre à recréer de la proximité là où il n’y en avait plus. Renouer avec la terre. Revisiter son quartier. Aimer ses régions. Rompre avec certains choix de vie. Investir le local en redonnant du sens à l’innovation et en humanisant la tech et la ville… Voilà le nouveau visage de notre pays.

Se mettre à recréer de la proximité là où il n’y en avait plus. Renouer avec la terre. Revisiter son quartier. Aimer ses régions. Rompre avec certains choix de vie. Investir le local en redonnant du sens à l’innovation et en humanisant la tech et la ville… Voilà le nouveau visage de notre pays.

Fini le temps où l’on parlait de « Paris et du désert français ». Ces mots empruntés au géographe Jean-François Gravier qui les écrivait il y a moins d’un siècle sont l’expression d’une France déséquilibrée, voire bornée à la Ville lumière si bien nommée pour laisser dans l’ombre la province, que dis-je les provinces, ces belles endormies qui ne suscitaient qu’ennui et faisaient fuir les entreprises, les talents, la jeunesse. Aujourd’hui, les belles, au bois dormant, se sont éveillées et bousculent avec fougue tous les comportements et les codes de nos consommations.

Dans cette société qui vit un changement complet de ses paradigmes économiques, sociétaux et surtout écologiques, les liens sociaux se transforment. L’autorité centralisée est remise en cause. L’heure est à une mutation profonde qui passe par la réinvention de nos territoires, dans leurs dimensions socio-économiques, culturelles, et dans la promotion de leurs richesses : la recherche, l’innovation et l’information.

Nous avons voulu, dans le nouvel opus d’INfluencia qui sort cette semaine, comprendre comment les citoyens, les consommateurs, les collectifs et les villes redonnaient du sens au mot proximité. Et comment les industries, les marques, les distributeurs, les médias et les agences s’adaptaient et participaient à cette nouvelle quête de sens. Pour vous procurer le numéro 32, c’est ici.

Musnik Isabelle

À lire aussi sur le même thème

10/09/2021
Peur sur la ville

Non je ne vais pas vous parler de Bébel, mais de Xavier. Xavier, c’est le nom de ce robot déployé pendant trois…

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia