22 février 2015

Temps de lecture : 3 min

Recevoir une parcelle de terrain en Irlande

A la St Patrick, qui ne se sent pas un peu irlandais ? Tullamore D.E.W. concrétise ce rêve de 300 Français qui vont devenir propriétaires d’un bout de l’île Emeraude mais aussi Lord et Lady. L’occasion d’organiser une méga fête aux couleurs de la marque de whiskey, le jour J. Un événement ludique et engageant signé Ubi Bene.

A la St Patrick, qui ne se sent pas un peu irlandais ? Tullamore D.E.W. va concrétiser ce rêve de 300 Français qui vont devenir propriétaires d’un bout de l’île Emeraude mais aussi Lord et Lady. L’occasion d’organiser une méga fête aux couleurs de la marque de whiskey, le jour J. Un événement ludique et engageant signé par l’agence Ubi Bene.

Le 17 mars, en France, la Saint Patrick n’est sûrement pas une date aussi incontournable et populaire que sur l’île d’Emeraude ou dans les pays anglo-saxons, mais elle bénéficie néanmoins d’un succès certain porté par un lot de fans de plus en plus nombreux. Au point pour tous ces férus d’ambiance celte, de bonne humeur et du dress code vert de se réunir pour célébrer aussi, ce soir là, le saint patron tant ils se sentent irlandais dans l’âme.

300 privilégiés vont recevoir d’un lopin de terre

Il n’en fallait pas davantage à Tullamore D.E.W, whiskey 100% irlandais (groupe William Grant & Sons), pour offrir à 300 Français une parcelle de terre pour leur permettre de concrétiser leur attachement à l’Irlande et ses prairies à perte de vue. Et ainsi de pouvoir faire la fête avec encore plus de légitimité. « Notre objectif, est de faire davantage connaître cette marque synonyme de qualité (médaillée plus de 30 fois ces 10 dernières années), de racine (créée en 1829 à Tullamore) et de partage. D’où cet événement ludique et joyeux qui allie exceptionnel et convivialité. Mais qui pousse aussi les amateurs de whiskey et d’Irlande à s’engager », explique Héléna Giorgi, chef de projet avec Vanessa Vannier chez Ubi Bene, agence conceptrice de cette opération événementielle, singulière et attrayante.

Et en effet, pour faire partie des chanceux il faut faire acte de candidature. Mais rien de compliqué car il suffit tout simplement de s’inscrire sur irishtrue.fr, site exclusivement accessible sur Konbini.fr, et habillé par la marque pour l’occasion. Chaque semaine 100 d’entre eux se verront octroyer gracieusement et pour 10 ans une parcelle avec ses coordonnés géo-localisées, les conditions d’utilisation et les responsabilités qui y sont associées notamment lors des visites, un contrat d’assurance personnalisé et deux photographies.

A la clef : une terre symbolique, un titre honorifique et une mega fête

A noter que si cet acte de propriété permettra aux 300 heureux élus français de devenir Lord et Lady, ils n’accéderont pas pour autant à la nationalité Irlandaise. En revanche, ils seront conviés avec la personne de leur choix à la soirée Irish True organisée par la marque au Workshop et leur titre leur donnera libre accès au bar et ses cocktails. « L’ambiance y sera bel et bien 100% irlandaise et festive », détaille Héléna Giorgi « mais l’espace ne reprendra que les codes de Tullamore D.E.W. plutôt que ceux de la Saint Patrick avec ses ballons oranges et ses chapeaux verts. Le but étant de recréer l’élégance de la campagne et le style de vie du pays bercé par ses attributs si particuliers, des élements que la marque veut incarner ».

Une marque soucieuse de sa notoriété mais aussi éco-responsable

L’événement, bien que très divertissant est donc tout ce qu’il y a de plus sérieux. Mais pas seulement pour des raisons purement marketing. En effet, situées dans le comté de Roscommon, les parcelles ne mesurent que 30,48 cm X 30,48 cm. Autant dire que tout est dans le symbole. «Ces lots font partie d’une réserve naturelle pas très loin de Tullamore », précise Héléna Giorgi « En les achetant, la marque contribue ainsi à la préservation et à l’entretien de celle-ci. Elle ne se contente ainsi pas seulement de monter un coup événementiel au service de sa notoriété, elle endosse aussi un rôle citoyen et responsable et engage d’une certaine manière ses clients/nouveaux propriétaires dans cette voie ».

Si cette excellente démarche est insolite, elle n’est néanmoins pas inédite, car une initiative du même genre est déjà menée depuis 2007. Il s’agit de Highland Titles grâce à laquelle des milliers de particuliers (dont environ 3000 Français) deviennent propriétaires de parcelles mais cette fois en Ecosse. Un statut qui leur permet aussi d’user du titre de Lord et Lady et de tout un tas d’autres avantages en lien avec le pays. L’ambition, là également, est de protéger et de développer une réserve naturelle (plantes et animaux). Son succès est tel qu’elle est devenue un lieu éducatif pour les écoles locales, une attraction touristique labellisée par l’office du tourisme écossais. Et déjà, son processus s’étend à un autre domaine.

La seule différence est que ce projet n’est pas porté par une marque mais par une association et que ses membres pour en faire partie mettent la main au porte-monnaie. En dépit de leurs buts initiaux différents, ces deux démarches offrent ainsi une bien jolie façon d’agir en faveur de Dame Nature et des espaces qui nous ravissent. Nos régions devraient peut-être s’en inspirer, car elles aussi font rêver bien des touristes ou autochtones… le tout est de trouver la désignation honorifique qui donnera le petit coup de glamour à l’affaire. Pourquoi pas « honorable » ?

A vous le grand air

Berthier Florence

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia