18 janvier 2021

Temps de lecture : 2 min

La réalité étendue : un marché virtuel en pleine « augmentation »

Vous aimez la réalité augmentée (RA) qui superpose des éléments virtuels en 2D ou en 3D à un environnement réel ? Vous appréciez la réalité virtuelle (RV) qui vous immerge dans un univers imaginaire ? Vous affectionnez la réalité mixte (RM) qui vous permet de jouer à un jeu vidéo virtuel et de saisir une bouteille sur votre table basse afin de frapper le personnage imaginaire contre lequel vous combattez ? Vous allez adorer la réalité étendue…

CLIQUER SUR PLAY POUR ECOUTER LA VERSION AUDIO :

Cette technologie que les anglo-saxons appellent XR pour « extended reality » se rapporte à tous les environnements combinant éléments réels et virtuels avec divers niveaux d’interactivité avec et entre ces éléments. La XR est donc le mariage de la RA, de la RV et de la RM. Vous me suivez ?

Nos sens en éveil

La réalité étendue parle à tous nos sens. La superposition d’images réelles et virtuelles met notre vision en éveil. L’audio immersif nous permet d’entendre des sons qui « circulent » autour de nous. Les nouveaux dispositifs portables, tels que des gants et des combinaisons, simulent la perception du toucher dans des environnements virtuels. Des startups commencent, elles, à jouer avec notre odorat. Le masque multi-sensoriel de FeelReal qui s’adaptent à la plupart des casques de VR peut nous faire sentir l’odeur du café au petit matin dans la cuisine, l’arôme de la lavande un soir d’été ou le « parfum » d’un pneu qui patine sur la route ou d’un canon qui crache un boulet. Cet outil peut aussi simuler le vent, la bruine, la chaleur et les vibrations.

Une mine pour les entreprises

La XR est de plus en plus utilisée par les entreprises. Elle permet notamment de simuler des situations délicates pour les étudiants qui souhaitent devenir pilotes de ligne, chirurgiens ou ouvriers dans les gratte-ciels. La RM, en particulier, permet de guider les opérateurs en leur donnant des informations contextualisées en temps réel pendant qu’ils remplissent leurs missions. Les technologies immersives peuvent aussi être intégrées dans l’industrie à toutes les étapes de la chaîne de production, depuis la recherche et développement jusqu’à la commercialisation des produits. De plus en plus de marques commencent ainsi à proposer dans le commerce des articles estampillés XR.

 La course est lancée

Pour occuper les enfants et calmer les nerfs de leurs parents, Audi a fondé la startup Holoride qui a développé une application pour les casques de réalité virtuelle permettant à leurs utilisateurs de vivre leurs trajets dans un monde virtuel rattaché au réel. BNP Paribas se sert, quant à lui, de la réalité virtuelle pour créer des réunions à distance immersives. Ces reconstitutions en 3D permettent au conseiller et à son client de discuter comme s’ils étaient dans la même salle alors que des centaines de kilomètres les séparent. Les agents immobiliers sont aussi de plus en plus nombreux à utiliser les nouvelles technologies pour permettre aux acheteurs d’imaginer ce à quoi pourrait ressembler leur nouvelle propriété une fois rénovée ou construite. Certains artistes commencent même à créer des œuvres en réalité augmentée. Une édition limitée de 25 sculptures virtuelles imaginées par l’artiste américain Kaws se sont vendues 10.000 dollars pièce.

Les sculptures de l’artiste Kaws à poser où bon vous semble…

Un marché de 200 Mds$

Les entreprises cherchent aujourd’hui à faire découvrir aux particuliers le monde « merveilleux » de la XR. Lors du dernier CES de Las Vegas qui s’est tenu en ligne la semaine dernière, Sony a dévoilé le tout premier téléviseur au monde avec intelligence cognitive. Le Bravia XR et son tout nouveau processeur, baptisé Cognitive Processor XR, serait ainsi capable de reproduire le fonctionnement « de la vue et de l’ouïe humaine ». Rien que ça…

Le monde du virtuel, une cagnotte bien réelle estimée à 200 milliards de dollars, dans les années à venir…

Ces innovations peuvent être considérées comme des gadgets mais la même chose a été dite lorsque les premières tablettes et montres connectées ont été commercialisées. Une étude de Deloitte a calculé que le marché de la réalité étendue devrait approcher 200 milliards de dollars dans un avenir proche. Le monde virtuel représente une cagnotte bien réelle…

Therin Frédéric

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia