21 septembre 2016

Temps de lecture : 1 min

Quand le street devient l’inspiration du luxe

Le luxe a longtemps exprimé la dichotomie entre une mode de l'élite et celle de la rue. Depuis un certain moment, c'est désormais la rue qui inspire le luxe, donnant toutes ses lettres de noblesse à une iconographie nouvelle, un lifestyle "chill" et décomplexé.

Le luxe a longtemps exprimé la dichotomie entre une mode de l’élite et celle de la rue. Depuis un certain moment, c’est désormais la rue qui inspire le luxe, donnant toutes ses lettres de noblesse à une iconographie nouvelle, un lifestyle « chill » et décomplexé.

Comme nous avons pu le voir ces derniers temps, le luxe casse les codes, se réinvente, et ne puise plus seulement ses inspirations dans le noble, le somptueux, le pompeux, mais également dans la rue avec un certain goût pour cette tendance « chill », de la subversion. Cela ne date pas d’hier : Heidi Slimane chez Saint Laurent avait déjà grandement bousculé les codes, avec ses silhouettes rock assumées, tout comme les sneakers Chanel au défilé « Supermarket » avaient marqué un tournant.

Le succès et la popularité du hip-hop, du rock, ce culte de la jeunesse ont fait naître des campagnes « luxe » d’une esthétique nouvelle. Dior Homme, pour rajeunir son image mise sur l’univers du skate, tout comme Hermès pour présenter ses nouveaux foulards. Et Gucci qui avait déjà révélé l’an passé une campagne dans laquelle les mannequins faisaient du skate, propose cette fois-ci une esthétique punk rock. Être cool, se jouer des règles, créer les siennes : tel est le nouveau lifestyle prôné par les marques. Place à l’insouciance, au revoir le BCBG !

# ART BALISTIK

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia