12 février 2015

Temps de lecture : 4 min

Quand une agence de com s’engage pour le bien commun

Pour aider sa ville, Sao Paulo, à surmonter une des plus graves pénuries d'eau de son histoire, DM9DDB a défié tous ses employés dans un hackathon. 50 idées en une heure ont émergé et 9 projets sont déjà en cours de réalisation, après 4 jours intenses de brainstorming.

Pour aider sa ville, Sao Paulo, à surmonter une des plus graves pénuries d’eau de son histoire, DM9DDB a défié tous ses employés dans un hackathon. 50 idées en une heure ont émergé et 9 projets sont déjà en cours de réalisation, après 4 jours de brainstorming.

Le manque d’eau au Brésil est un problème récurrent. Et en ce moment le niveau des réservoirs à Sao Paulo est au plus bas. Une grave pénurie qui touche la population dans son bien-être et son quotidien ainsi que l’économie du pays dans son bon fonctionnement. La situation est alarmante et cruciale mais qui n’est pas sans solution, pour DM9DDB. S’inspirant de ce qui est régulièrement fait dans la Silicon Valley pour stimuler collectivement l’émergence de concepts et de prototypes, l’agence de publicité installée à Sao Paulo a aussi lancé son hackathon (pour hacker et marathon). Avec comme objectif d’engager et de défier la totalité de son personnel autour d’un brainstorming  très clair : trouver des idées originales et efficaces capables de sauver l’eau.

« Un hackathon est une technique dynamique qui aboutit à beaucoup d’engagement », détaille Laura Chiavone, VP en charge du planning stratégique chez DM9DDB. « Or l’insuffisance chronique d’eau à Sao Paulo et dans le Pays exige des citoyens qu’ils contribuent de plus en plus collectivement pour endiguer ce fléau. C’est pourquoi, nous avons activé ce processus novateur, pour combiner les deux principaux atouts d’une agence de publicité : nos équipes très dynamiques et nos idées créatives. Nous n’avons pas été déçus par le résultat qui a donné une sélection d’idées pertinentes, viables et faciles à partager avec la population ».

Une task force exceptionnelle de 400 personnes

De fait, au bout d’une heure, 50 idées sont sorties des cartons de cette task force exceptionnelle et pendant 4 jours, près de 400 personnes, de la serveuse de café au planner stratégique, en passant par les services administratif, financier ou créatif, ont planché par groupe sur chacune d’elles. A la clef, il y avait bien sûr la satisfaction d’innover et de montrer sa responsabilité vis-à-vis de l’environnement et de la société en concrétisant le bon projet mais aussi celle de décrocher la dotation du concours fixée à 1850$.

Les réflexions sont allées dans de multiples pistes des plus terre à terre aux plus existentielles comme : que faire d’une bouteille à moitié vide laissée toute une nuit sur son lieu de travail ? Ou pourquoi ne pas privilégier des affiches incitant à l’action plutôt qu’à la critique et à la culpabilité ? Ou encore pourquoi ne pas chercher à résoudre par soi-même le problème plutôt que de se lamenter et d’attendre les initiatives des autorités ? Finalement, le jury -composé de journalistes, de l’équipe dirigeante de l’agence et de Sharewater, société spécialisée dans la gestion et l’utilisation de l’eau- a retenu 9 projets. Et il n’y a pas eu un seul premier prix mais 3, multipliant la prime d’autant ! Cette opération démontre, l’importance que les créatifs et les agences de communication peuvent avoir sur notre société. Car les bonnes idées qui sortent de leurs entrailles ne devraient pas être uniquement dévouées à vendre des produits… La com est un pouvoir et il faut apprendre à l’utiliser avec bienveillance.

9 projets dont 3 premiers prix : tous déjà en cours de réalisation

Les 3 primés :

Shower Soundtrack

La salle de bain est équipée d’une bande son qui s’active dès que le robinet est manipulé. Elle diffuse des chansons dont les paroles sont des instructions pour économiser l’eau. Leur tempo est graduel et leur durée courte, afin d’inciter l’usager à être rapide et sortir de sa douche quand celle-ci s’arrête L’idée complémentaire étant de créer des playlists aux genres différents (rock, Rn’B, comptine, variété…) adaptables selon la personne qui fait sa toilette : enfant, ados, adultes, jeunes ou seniors… et ainsi de permettre à chacun de toujours chanter sous sa douche mais encore plus content car responsable!

Window Collector

L’idée derrière cette fenêtre collectrice est de créer un réseau bon marché, pour récupérer sans effort l’eau de pluie qui déborde des balcons ou qui stagne sur des appuis de fenêtre. Pour augmenter la viabilité du produit et son objectif, l’idée est de standardiser l’installation et de la faire très colorée.

The Power of beard

Une bonne dose d’humour pour cette idée qui s’articule autour d’une alternative très simple et très hipster destinée à tous les hommes : ne pas se raser pendant une certaine période. Très tendance cette proposition à une époque où la barbe est à la mode !

Les 6 autres shortlistés :

Operation Anti-drip

Utiliser Waze pour localiser des fuites d’eau et distribuer des pièces ou joints de robinet anti-goutte. En outre, chez DM9, son logo, situé à l’entrée de l’agence, peut-être transformé en collecteur d’eau de pluie.

Waterless Logo

Inciter les grandes marques ayant du bleu dans leur identité visuelle à le supprimer. Sensibilisant ainsi leurs clients et prestataires à la protection de l’eau et à agir aussi.

Hold back your tears
Une campagne qui affirme qu’il est temps d’arrêter de se plaindre pour d’abord penser aux façons de sauver l’eau. Comment? En démontrant à chacun que la somme de leurs petits gestes peut être très efficace. Et en rappelant que chercher et blamer les coupables ne pourra être fait qu’une fois le problème résolu.

Reality show : No Water

Une façon concrète de montrer à la population que sera la vie au quotidien avec peu ou sans eau. Mais aussi de lui enseigner comment on peut y arriver ou comment on peut économiser de l’eau.

Sterilized bottles

Il s’agit d’une application qui prescrit « un régime » quotidien basé sur sa consommation d’eau et qui aide à ne plus en gaspiller et à agir avec responsabilité.

Déjà, toutes ces idées plutôt simples et pleines de bon sens sont lancées et en cours d’exécution. De plus, l’opération a remporté un vif succès au point qu’elle a été relatée dans le journal de Rede Globo (vidéo ci dessous), une des plus grandes chaînes de télévision au Brésil. Le pari éco-citoyen est donc réussi pour l’agence qui en plus d’engager ses équipes collectivement sur un sujet responsable, a ainsi montré que ses talents pouvaient être mobilisés pour autre chose que pour la notoriété d’une marque ou la commercialisation d’un produit.

Berthier Florence

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia