17 mai 2021

Temps de lecture : 4 min

Pure View, le premier studio français de réalité étendue met en beauté la marque de luxe Coperni

Au début du mois de mai, la marque de luxe Coperni signait son retour tant attendu par le monde de la mode avec un film entièrement conçu à l’aide de la réalité étendue. Un procédé de moins en moins rare, comme en témoigne son brillant usage par la série à succès The Mandalorian. L’occasion pour nous de redessiner les contours de cette industrie et d’évoquer le studio parisien à l’origine de la campagne Coperni : Pure View.

CLIQUER SUR PLAY POUR ECOUTER LA VERSION AUDIO :

 

Au moment d’aborder, en janvier dernier, les différentes opportunités marketing offertes par la l’usage de la réalité étendue, INfluencia dessinait dans nos colonnes les contours d’une industrie technologique au potentiel infini, capable de conjuguer tous nos sens pour une parfaite immersion de ses usagers. Pour vous éviter un aller simple sur Wikipédia, nous définirons le terme de réalité étendue — ou XR, pour extended reality — comme un savant mélange entre la réalité augmentée — l’intégrations d’éléments virtuels en 3D, en temps réel, au sein d’un environnement réel —, la réalité virtuelle — un environnement à 360° entièrement généré par ordinateur —, et la réalité mixte — les dispositifs qui permettent une interaction entre les deux technologies —. Et pour y voir encore plus clair, tout ce petit charabia se concrétise par cette merveille de production visuelle made in ILMIndustrial Light & Magic —. Garantie sans spoilers.

La comparaison au début de la vidéo avec le recours typique au fond vert de Marvel est criante. Les scènes du Mandalorian transmettent une impression de profondeur beaucoup plus grande et réaliste, avec des lumières comparables à un tournage en extérieur dans des décors naturels alors que tout se déroule dans un studio. Un autre exemple encore plus récent de ce procédé est le spot dévoilé par la maison de luxe parisienne Coperni produit par le studio Pure View. Sous la direction des réalisateurs de We Are From LA, réalisateurs des clips de Pharrell entre autres, la campagne plonge le spectateur sur les hauteurs de New-York, de jour comme de nuit, en jouant constamment avec les angles et les points de vue. La production virtuelle constitue bien une petite révolution pour les campagnes de communication au service de l’industrie du luxe — et les fans de Star Wars donc —, qui peuvent à présent transporter leurs mannequins et leurs produits dans un nombre infini d’environnements et d’ambiance différentes, au rendu toujours plus réaliste.

Mais elle sert bien évidemment d’autres utilités, telles que les formations professionnelle. La XR est de plus en plus utilisée par les entreprises pour les formations professionnelles, tant dans la découverte d’un métier que dans l’apprentissage de gestes spécifiques et de consignes de sécurité. Grace aux dimensions immersives et interactives sans précédent offerte par cette technologie, les logiciels peuvent reproduire de nombreux environnements de travail et créer un nombre infini de scénarios, y compris à risques et difficiles à mettre en œuvre en temps réel. Dans le secteur tertiaire, la XR est également mobilisée par les agents et promoteurs immobiliers dans le parcours d’achat des clients. L’objectif étant de projeter les acheteurs potentiels dans leur futur bien pour les inciter plus facilement à l’acte d’achat. En bref, les possibilités d’application semblent infinies et les producteurs ont des bonnes raisons de se frotter les mains.

Un terrain vierge

Malgré ces perspectives réjouissantes, la France ne compte à ce jour qu’une seule entité à réunir studio de création virtuelle et studio de production. L’heureux gagnant du pactole annoncé se nomme Pure View —que l’on a déjà évoquer pour la campagne de Coperni —, qui annonçait en fin d’année 2020 avoir ouvert leur studio à Saint Denis. Une idée et un projet développés pendant le confinement. Sur 915m2, les équipes proposent deux plateaux de tournage pour présenter leurs avancées technologiques, leur expertise et l’ensemble des possibilités à exploiter sur place : plateau TV du futur, scénographie pour concert en live, tournage cinéma ou création en collaboration avec des chorégraphes. Pure View est en réalité un studio de tournage qui s’est investi a posteriori dans la production virtuelle. Il est le résultat de l’association d’IVSImage Video Services —, spécialiste des solutions audiovisuelles et du studio de création Blue Node. Le studio combine donc l’exploitation d’images 3D en temps réel, les capteurs de mouvements sur les caméras et la diffusion vidéo pour simuler en live des décors haute définition autour du protagoniste — acteur, chanteur, présentateur, danseur — présent sur le plateau.

À l’initiative de ce studio, différentes entités ont mutualisé leurs idées et leurs expertises. À la tête d’une agence d’évènementiel internationale — Golden Mama —, Pierre-Guy di Costanzo prend très rapidement la mesure de la pandémie. Le secteur est complètement à l’arrêt et les signes d’une éventuelle reprise se font encore attendre. Dès les premières semaines du confinement, il met à profit cette période d’inactivité forcée pour approfondir ses connaissances sur une technologie à laquelle il s’intéresse depuis quelques temps : la réalité étendue. Cette industrie en pleine explosion devrait peser dans la prochaine décennie 1000 milliards de dollars, selon un article de Bloomberg publié en septembre 2020, alors qu’elle ne représentait « que » 18,5 milliards en 2019. Pour l’évènementiel, les applications de la technologie sont évidentes : une scénographie live qui n’aurait pour limite que l’imagination de son créateur. Mais au-delà de l’évènementiel, Pierre-Guy di Costanzo explore une nouvelle approche de la production sous toutes ses formes, qu’elle soit artistique, télévisuelle, cinématographique, live ou différée. Il se rapproche très vite de Thomas Besson, spécialisé dans la création visuelle pour les spectacles en live et la télévision, pour créer Blue Node, un studio de création virtuelle. À la sortie du confinement, le projet prend de l’ampleur et un nouveau partenaire : IVS, se greffe permettant, au-delà de la création, de matérialiser la production. Blue Node, se consacre alors à la création d’images virtuelles et au perfectionnement de la technologie sur un plateau miniature avec en ligne de mire l’inauguration d’un studio de production à taille réelle. Avec une équipe d’une trentaine de personnes, ils présentent aujourd’hui l’étendue de leur savoir-faire qui se matérialise dans le studio de tournage Pure View, dédié à la production live comme différée.

Montagut Sacha

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia