26 mars 2018

Temps de lecture : 2 min

Une pub polar, ça vous parle ?

Pour ses 40 ans Speedy souffle le froid et le chaud sur les émotions de ses clients. Plus de 5 minutes garanties sans publicité mais quand même un bel exercice publicitaire, signé Olivier Marchal.

Pour ses 40 ans Speedy souffle le froid et le chaud sur les émotions de ses clients. Plus de 5 minutes garanties sans publicité mais quand même un bel exercice publicitaire, signé Olivier Marchal.

A part la tenue des protagonistes, normalement aux couleurs de la marque, et la vague apparition de l’enseigne où se passe l’action, il n’y a pas une once de pub pendant les plus de 5 minutes de ce film publicitaire et pourtant il est entièrement dédié à Speedy qui célèbre ses 40 ans et ne parle que de Speedy.

Non pas de son réseau ni de ses prestations et services ou de sa mutation digitale, mais de la vie qui anime au quotidien « ce petit monde si peu exploité du garage automobile, un monde où comme tant d’autres la vie personnelle et la vie professionnelle se mêlent pour n’en faire qu’une ». Résultat, cette vidéo conçue par Les Gros Mots, son agence, et réalisée par Olivier Marchal* (production : Pixies Films, son : Octopus Production) -dont c’est la première pub- nous emmène entre « Tchao Pantin  » et autres « Drive  » dans une histoire en deux temps, sacrément bien ficelée et bien jouée.

Une seule diffusion en TV mais sans retenue sur le site et les réseaux sociaux

Intitulé « Speedy, l’affaire Zariano », ce court métrage est en effet captivant dès les premières secondes car il est autant question de suspens que de bluette avec un braquage, un clown, des clients, des voitures, un fourgon, des pneus 4 saison, des informations radio, et d’amour. Habile, car en jouant sur les thèmes de la proximité et de la connivence, celui de la relation (client) n’est pas très loin… quand même. Mais pas seulement. Car d’une part, ce film exceptionnel sur le fond et la forme, sort des prises de parole standards de la marque -à l’instar de celui signé Mathieu Almaric en 2016. D’autre part, il met d’abord et surtout à l’honneur les collaboratrices et les collaborateurs « qui portent les valeurs de la marque »… Une vidéo/cadeau offerte en signe de reconnaissance à l’égard de l’interne et source de divertissement pour les clients.

Programmé pour n’être diffusé qu’une seule fois en télévision le 24 mars dernier sur TF1 dans sa version 3 »30, ce spot est désormais visible dans sa totalité sur la Toile et les réseaux sociaux. Une stratégie média qui colle au choix de l’enseigne d’investir complètement le numérique et les nouveaux modes de consommation comme le souligne Romain Vancappel, directeur marketing et communication de Speedy : « en 2018, le digital est devenu une exigence pour nos clients ! Pour continuer à les satisfaire et rester connectés, nous avons intégralement repensé notre communication autour du digital ». Et ce clown alors, triste ou pas, braqueur ou amuseur ?

*Auteur de « Braquo 1 », « Carbone » ou « 36 Quai des Orfèvres »…

Berthier Florence

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia