17 mai 2012

Temps de lecture : 1 min

Prometheus hante le métro Parisien

En attendant la sortie officielle du film en France le 30 mai prochain, l’équipe scientifique de Prometheus s’installe dans la station de métro «fantôme» Saint Martin à Paris.

Du 16 au 25 mai, les passagers de la ligne 9 pourront se plonger pendant quelques secondes dans les recoins les plus sombres de l’univers… Plus exactement dans une grotte aménagée dans la station de métro « fantôme » Saint Martin, rebaptisée Prometheus pour l’occasion. Elle abritera quelques jours l’équipe scientifique du film  à la recherche des origines de l’humanité…

Fermée au début de la Seconde Guerre Mondiale en raison d’une mobilisation du personnel trop importante, la réouverture de cette station  avait ensuite été abandonnée à la Libération, en raison de sa trop grande proximité avec la station voisine Strasbourg Saint-Denis, tout comme les stations Croix Rouge, Arsenal et Champ de Mars.

     

Aujourd’hui, elle rouvre le temps de la campagne, abritant un décor étonnant sur 100 mètres de long : une scénographie en 3D composée d’une tête gigantesque de 2,80 mètres de haut. Vingt stèles de 1,20 mètres sont disposées à ses côtés, le tout éclairé par des lumières bleutées pour recomposer à l’identique l’ambiance de la grotte du film de Ridley Scott.

Il faudra être attentif, car le train ne marquera pas d’arrêt, rajoutant un peu plus de mystère à l’opération… Pour que les visiteurs de la rame ne ratent rien, les plans de stations ont été modifiés de façon à faire (ré)apparaître provisoirement la station « fantôme », entre République et Strasbourg Saint-Denis.

A l’origine de cette surprenante campagne: Ubi Bene. Habituée à l’univers du transport sous-terrain pour ses opérations d’ambient marketing, l’agence n’en est pas à son premier coup d’essai puisqu’elle a également réalisé des campagnes dans la même veine pour la Nissan Qashqai et pour H&M, faisant d’elle le précurseur du genre à Paris.

Pour les curieux et amateurs de science-fiction, à voir absolument!

Lucie Freulon

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia