15 mai 2013

Temps de lecture : 2 min

Le printemps de l’optimisme : un forum pour construire collectivement la confiance

Plusieurs options s’offrent déjà au printemps 2014 : réitérer une période de révolutions, être encore propice à la (d)méfiance, laisser toujours sévir le mot crise au lieu de changement… mais Thierry Saussez a d’autres ambitions en créant «Le printemps de l’optimisme».

Reprise ou pas, les 16 et 17 mai 2014, seront consacrés à l’optimisme. Thierry Saussez prépare, en effet, une manifestation grand public abordant cette qualité sous tous ces aspects (littérature, travail, médias, publicité…). Un projet tout à fait légitime pour ce publicitaire, ancien délégué interministériel à la communication, ex-directeur du Service d’information du gouvernement Sarkozy, mais surtout auteur du « Manifeste pour l’optimisme » (Plon, 2011), et de « Les 101 mots de l’optimisme » (Archibooks, 2012), co-organisateur des premières «Rencontres Optimistes» en 2012 (*) et animateur d’une communauté de 10 000 ambassadeurs, amis ou abonnés sur la toile.

Son constat est clairvoyant : « Il existe dans la société française une attente de contrechamp, de rééquilibrage non pour nier les difficultés mais pour faire face et ne pas voir seulement les trains qui n’arrivent pas à l’heure (…). Chacun doit prendre sa part d’une action collective visant à créer et à développer ensuite la confiance et la positive attitude, une véritable cause d’intérêt général ».

Organisé au Conseil Economique, Social et Environnemental, ce forum s’articulera autour de 3 grands débats sur des enjeux d’intérêt général, complémentaires et d’actualité : « Pourquoi et comment mobiliser les ressources positives plus encore face aux difficultés et en période de crise ? », « Comment améliorer la motivation des salariés et le bonheur au travail ? », « Les médias peuvent-ils être plus positifs ? ». Les plateaux réuniront, selon, des psychologues, sociologues, médecins, mais aussi des responsables d’entreprises, d’organisations professionnelles, de syndicats, d’associations, d’intellectuels, et enfin des journalistes, des patrons medias, des experts de la communication, des responsables économiques, politiques, et même des organisations comme Reporters d’espoir. L’événement proposera aussi des espaces sur la thématique et propices aux échanges et aux découvertes. Parmi eux : le «Jardin des citations», la «1ère Librairie Optimiste de France», «Le mur de la gratitude» où chacun pourra s’exprimer, la fresque «Les atouts de la France», «A la table de l’optimisme» où se relaieront des chefs, l’exposition «Positive Publicité» et l’espace «Engagement».

Le tout sera soutenu par un dispositif promotionnel avec un site pour l’événement, des bannières et encarts sur tous les supports web des partenaires et sponsors, une campagne d’e-mailing, des informations premiums pour les blogs référents et des RP confiées à l’agence Evènement d’Elles. 10000 décideurs seront invités et 3000 visiteurs grand public sont attendus pour ce premier round. Comme quoi militer pour l’optimisme et la confiance collective peut être la promesse d’une visibilité certaine.           

Un postulat revendiqué haut et fort par le commissaire général du forum : «Nous savons aujourd’hui que le développement, la prospérité, la croissance ne dépendent pas seulement de facteurs matériels mais aussi psychologiques. Il en va d’un peuple comme d’une personne».

Florence Berthier

(*) En partenariat avec aufeminin.com, Skyrock, La ligue des Optimistes et NewZitiz

«Jardin des citations»

«Le mur de la gratitude»

«1ère Librairie Optimiste de France»

«Les atouts de la France»

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia