20 avril 2016

Temps de lecture : 3 min

La première expérience cinématographique interactive sur mobile

Depuis un mois, une start-up suisse propose une expérience cinématographique interactive unique sur mobile. La première mondiale confirme l'intérêt de l'immersion participative déjà essayée par la pub depuis plusieurs années.

Depuis un mois, une start-up suisse propose une expérience cinématographique interactive unique sur mobile. La première mondiale confirme l’intérêt de l’immersion participative déjà essayée par la pub depuis plusieurs années.

Imaginez un film de cinéma interactif qui, au fil de l’intrigue, vous laisse décider à la place du héros. Vos choix sont les siens et influencent le déroulé de l’action. Génial, non ? Le 2 avril dernier, pendant la Grand messe annuelle du cinéma britannique, les BAFTA, les deux fondateurs de Ctrl Movie présentaient leur long-métrage, Late Shift, la première expérience cinématographique interactive sur support mobile. L’innovation a séduit comme partout ailleurs depuis le début de ses opérations promotionnelles.

Trois semaines plus tôt et neuf jours après la première mondiale à Zurich, Baptiste Planche et Tobias Weber avaient installé les iPad sur la nappe rouge drapant la table de fortune installée au sous-sol du Moscone Center pendant la Game Developers Conference de San Francisco. C’est dans l’espace dédié à Swiss Games qu’INfluencia a rencontré les deux créateurs de Late Shift qui revenaient alors de South By Southwest. La tournée des grands ducs n’est pas terminée puisqu’elle se poursuivra début mai au festival de Cannes. Tout un programme pour une première mondiale qui devrait donner de nouvelles idées à la pub.

« C’est la première expérience cinématique interactive jamais conçue », se targue Baptiste Planche, ancien pubard et producteur de ce thriller tourné en 8 semaines à Londres pour 1 millios d’euros. « L’idée a germé il y a huit ans mais il a fallu attendre les avancées technologiques de l’iOS 6, il y a quatre ans, pour savoir que le projet devenait possible », poursuit le producteur suisse. Concrètement, comment marche Late Shift, qui se télécharge comme une application lambda ? Durant le film, le spectateur est amené à faire un choix entre deux options affichées en bas de l’écran pour prendre les décisions à la place du héros. L’action ne s’arrête jamais et s’ajuste en temps réel.

Une innovation conçue pour le marché mobile plus que pour le ciné

Si vous regardez Late Shift séparément avec trois amis, personne n’aura vu la même fin ni le même film. En tout, Late Shift propose 180 points de décisions et sept fins possibles. « Pour cela nous avons dû réaliser quatre heures de film », précise Tobias Weber. « Pendant tout le film vous êtes sous pression comme le héros Matt peut l’être puisque vous n’avez que quelques secondes pour décider et que vous ne savez jamais à l’avance si vous avez pris la bonne décision. Certains conséquences se verront immédiatement, d’autres bien plus tard dans le film », détaille le réalisateur. INfluencia a pu tester et franchement, c’est bluffant.

Disponible sur l’Apple Store depuis le 10 mars, l’application de la start-up suisse offre le premier chapitre gratuitement puis nécessite 9 euros pour accéder aux 13 autres chapitres qui composent le long-métrage. Divertissement hybride entre le jeu et le cinéma, Late Shift possède une technologie propre qui a demandé un an de travail. Elle est brevetée en Europe et aux Etats-Unis. Si le film peut se regarder au cinéma via une application simplifiée téléchargeable avant de rentrer dans la salle, comme ce fut le cas à Zurich pour son lancement mondial, « c’est avant tout un contenu conçu pour le marché des mobiles », explique Baptiste Planche.

Late Shift, Last Call : même combat

Late Shift, qui a nécessité plus de six mois d’écriture et neuf mois de post-production, se regarde donc sur iPhone ou iPad. Quid du modèle économique ? Il est risqué puisque sans aucun précédent comparable. Ctrl Movie a choisi de permettre la duplication gratuite de la technologie par d’autres producteurs pour reproduire une expérience identique mais sur un autre film. En contrepartie, la start-up helvétique récupère entre 10 et 20% sur chaque téléchargement. « En sachant que de toutes façons un producteur de film ne touche jamais plus de 50%, si on ajoute les 30% de commission d’Apple, il reste dans cette moyenne », ajoute Baptiste Planche.

Le film dont vous êtes le héros, INfluencia en parlait déjà en février 2015, pour expliquer que dans un futur proche on vivra les films au cinéma au lieu de simplement les regarder. Avec le même concept que Late Shift, 13th Street, une chaîne de télévision allemande du groupe NBC a ainsi conceptualisé un nouveau type de film interactif. Le principe de « Last Call » ? Le spectateur est invité à donner son numéro de téléphone avant la projection du court-métrage, pour agir sur l’histoire et aider les protagonistes pendant la séance. Ou comment là aussi brouiller les frontières entre cinéma et jeu vidéo.

Adler Benjamin

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia