7 avril 2010

Temps de lecture : 2 min

Premier web-documentaire pour SFR

Portraits intergénérationnels, interviews de grands témoins : dès samedi, SFR propose aux internautes de plonger au cœur des usages numériques de la société française.

Portraits intergénérationnels, interviews de grands témoins : dès samedi, SFR propose aux internautes de plonger au cœur des usages numériques de la société française.

Comment aller plus loin, et de façon plus vivante, que le rapport annuel, pour expliquer au grand public son engagement et sa responsabilité d’entreprise dans la société, et plus particulièrement dans le secteur du numérique ?
Après SFR Player, sa plateforme rich media lancée en novembre dernier,  SFR innove à nouveau dans sa communication institutionnelle, avec l’aide de l’agence Textuel La Mine, et lance son premier web documentaire « Homo numericus ».

Ce nouveau format, à la croisée du web et du documentaire permet de revisiter le photojournalisme en intégrant tous les outils multimédia : son, image, vidéo, texte. Pour cette enquête sur la France numérique, SFR s’est entouré de deux réalisateurs de renom : Samuel Bollendorf et Eric Walther. Considéré comme le père du web documentaire, Samuel Bollendorf, photographe de l’agence Oeil Public a notamment été primé pour « Voyage au bout du charbon ».
« Aujourd’hui quand on parle de numérique, on est soit stratosphérique, soit anecdotique. Nous voulions exposer une vision humaine » explique Julien Villeret, Directeur de la communication de SFR. « Homo numericus, portraits d’une révolution invisible », qui sera consultable à partir du 10 avril sur le site sfrplayer, pose donc un autre regard sur la vie numérique. « J’ai voulu raconter la révolution de l’ordinaire et prendre l’internaute au jeu. Le photoreportage permet une écoute différente » raconte Samuel Bollendorf.

Une série de portraits intergénérationnels (un développeur open-source, des adolescents, des seniors, une famille avec enfants, le chanteur Sliimy, un blogueur…) est éclairée par les réflexions, en vidéo cette fois, de trois grands témoins. Le psychologue et psychanalyste  Mickael Stora s’interroge ainsi sur « les adolescents et les jeux vidéos » (le numérique permet-il aux jeunes de se créer un nouveau mode à eux ? Est-ce un moyen de se construire une identité ? Quels sont les risques de trop vivre dans le mutuel…).

Le sociologue et ingénieur social, Nathan Stern, fondateur de Peuplade réfléchit aux « nouvelles technologies et lien social » (le numérique contribue-t-il à réduire les fractures sociales, remet-il en cause le noyau familial, l’instantanéité nuit-elle à la qualité des relations sociales ?, etc.). Et Jacques Rosselin, journaliste et éditeur questionne les liens entre « interactivité et liberté » (Internet, nouvel outil de propagande, peut-on tout dire et tout montrer sur le Net..).

Ce web-documentaire sera peut-être par la suite utilisé comme support pédagogique dans d’autres occasions. « A aucun moment le nom de SFR n’apparait, notre rôle est vraiment d’aider à décrypter la société dans laquelle nous vivons » conclut Jérôme Richez, Directeur de la communication corporate de la marque.

Isabelle Musnik
 

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia