11 décembre 2013

Temps de lecture : 3 min

Pounce : le nouveau VRP de la reconnaissance par l’image

Entre l’e-commerce et l’achat offline, le flirt forcé se consolide au fil des innovations. La plate-forme israélienne Pounce fait du print, un activateur de transaction en ligne par un simple scan de visuel. La reconnaissance par l’image se développe encore !

« Pas de queue, pas d’attente, pas de tracas ». Le slogan de l’application QThru -qui facilite l’achat en ligne en boutique en scannant un QR code- résume parfaitement le produit d’appel marketing de l’e-commerce avant Noël. Dans le même esprit de mariage entre expérience offline et consommation online, Pounce fait du print un levier d’achat instantané sur smartphone. « En seulement 20 ou 30 secondes et deux ou trois clics, vous pouvez utiliser l’application pour scanner une image print et reconnaître le produit affiché. Il est ensuite possible de l’acheter immédiatement », résume sur Reuters, Avital Yachin, CEO de la startup BuyCode, créatrice de Pounce. « Notre vision est de permettre l’achat de n’importe quel produit affiché dans une publicité papier », assène-t-il pour définir son ambition, avant d’annoncer son expansion aux catalogues, magazines et panneaux d’affichage. Le marché européen est également dans la ligne de mire.

Simple et rapide

Concrètement, une fois que vous avez téléchargé Pounce gratuitement sur votre smartphone, il vous suffit de scanner le visuel imprimé de l’objet pour que le prix et les frais de livraison du sésame s’affichent sur votre écran. Vos informations bancaires et de livraison étant déjà enregistrées au préalable, vous n’avez plus qu’à confirmer l’acquisition en un clic et toutes les données sont immédiatement transmises au fournisseur, chez qui vous effectuez l’achat. « L’avantage est que vous n’avez pas à rentrer, à chaque fois, les mêmes informations pour la facturation et la livraison. Là, c’est un checkout possible en deux clics chez des grosses marques », précise Avital Yachin, dont l’innovation scanne le visuel et non pas un QR code. Cette technologie de la reconnaissance d’image est déjà utilisée par les deux géants de l’e-commerce eBay -pour ses applications eBay Fashion et eBay Motors sur iPhone- et Amazon -avec l’application Flow. L’intérêt ? Aider ses consommateurs à trouver d’autres produits similaires sur leur plate-forme et leur offrir un complément audiovisuel pertinent.

Un concurrent pour les plates-formes chercheuses de promos

Sans apporter une révolution technologique à l’industrie de l’e-commerce, ultra florissante et en constante évolution, la startup de Jérusalem enrichit l’expérience de l’achat online traditionnel. Elle élargit, clairement, le champ de ses atouts digitaux. L’application ne se contente pas de permettre un achat simplifié au même prix que le site Web du fabricant chéri, elle magnifie, également, l’image pour zoomer sur le produit et en sélectionner d’autres tailles et couleurs.

Surtout, dans sa dernière mouture lancée le mois dernier, Pounce propose maintenant un navigateur conçu pour pouvoir comparer avec et entre toutes les promos en cours chez les différentes marques. Avec cette nouvelle fonctionnalité, l’application entre en concurrence avec des plates-formes comme Shopular, RetailMeNot ou Shopkick, toutes spécialisées dans la recherche de promotions sur la Toile. Forte de son succès, la startup annonce déjà qu’elle permettra très bientôt l’utilisation en caisse de cartes-cadeaux et de coupons de réduction.

Un marché de 78,7 milliards en deux mois

Pounce -animé par cinq employés, seulement- soutient actuellement plusieurs grands mastodontes de la vente chez l’Oncle Sam, comme Macy’s, Target, Toys « R » Us, Staples et Best Buy. Grâce à elle, tous peuvent rivaliser avec Amazon et son achat en un clic. Pour ce nouvel acteur de l’e-commerce comme les autres plates-formes, le contexte est historiquement favorable: d’après Forrester Reasearch, les Américains dépenseront cette année 78,7 milliards de dollars en ligne en novembre et décembre, soit 15% de plus que l’an passé. Car c’est, en effet, une période pendant laquelle 167 millions de consommateurs se tourneront vers le Web pour faire leurs emplettes des fêtes de fin d’année.

Pour Steve Yankovich, VP de l’Innovation et des New Ventures chez eBay qui s’exprime aussi sur Reuters:  « le potentiel de la reconnaissance par l’image réside dans sa capacité à déterminer la fabrication et le modèle des produits que le consommateur ne peut pas identifier directement». De son côté, Avital Yachin est bien conscient que sa vision globale de la reconnaissance digitale des objets réels « pourrait prendre du temps à s’implanter, la technologie reposant sur les bases de données des images. » Affaire à suivre…

Benjamin Adler / @BenjaminAdlerLA

Pounce: un jeu d’enfant

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia