22 janvier 2014

Temps de lecture : 1 min

Posséder moins mais consommer plus

Le droit à l’usage va prendre le pas sur le droit à la propriété. Une prédiction devenue tangible et qui se confirme dans l’étude : « Le nouveau rapport à la propriété » des équipes de Publicis Modem et Dialog

Posséder moins mais posséder mieux ou encore posséder moins mais consommer plus. Quelle que soit la réflexion sur la possession, une chose est sûre, elle en train de muter en usage. Notre consommation actuelle est influencée par une crise mondiale qui oblige l’humain à s’adapter.

De nouvelles pratiques émergent, qualifiées de déconsommation ou de consommation collaborative. Mais le sujet de fond est une forme de rejet de la consommation telle qu’elle a été imposée ces 30 dernières années. L’étude « Le nouveau rapport à la propriété » de Publicis Modem et Dialog revient sur un phénomène que l’on aurait tort de penser éphémère. Nous assistons à une transition qui va mettre à jour une nouvelle économie basée sur le « C2C » et le détachement matériel. Eclairage ci-dessous…

Raphaël Legrand

Le nouveau rapport à la propriété from Publicis K1

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia