18 mars 2012

Temps de lecture : 2 min

Porno et féminisme: même combat?

Pour stigmatiser le trop grand écart salarial entre les hommes et les femmes, l’association féministe belge zij-kant s’offre un spot réussi avec l’ex-star américaine du porno, Sasha Grey. Le slogan détonne autant que la publicité.

Elle a 23 ans. Elle est élégante, jolie, calme. Son ton de voix est suave comme sa peau. Pourtant pendant cinq ans, Sasha Grey a été une immense star du porno connue pour des pratiques dirons-nous, extrêmes. Classée intellectuelle et alternative dans une industrie qu’elle a quittée l’an passé, la jeune actrice désormais hollywoodienne aide aujourd’hui à promouvoir le slogan controversé de l’Equal Pay Day belge du 20 mars prochain: « Le porno est presque la seule voie pour une femme pour gagner plus qu’un homme. Trouvez de meilleures alternatives sur equalpayday.be».

Promue et organisée par l’association féministe flamande zij-kant, en collaboration avec le gouvernement régional et le syndicat ABVV, la 8e journée de lutte pour l’égalité des salaires entre hommes et femmes se paye à petit budget un clip esthétique et efficace (la dame ayant accepté de travailler quasi gratuitement). En un peu plus d’une minute, dans une atmosphère porno-chic avec en toile de fond des ébats charnels, Sasha Grey explique son choix de carrière, en le défendant et en rappelant surtout qu’elle gagnait plus d’argent qu’un médecin en jouant les nymphomanes soumises.

Disponible sur You Tube et sur le site Web de la Journée, le spot a été conçu par l’agence belge mortierbrigade et réalisé par Lionel Goldstein. Fer de lance médiatique d’Equal Pay Day, il a le mérite de parfaitement mettre en scène le thème choisi par zij-kant pour l’édition 2012: l’éducation chez les jeunes et les choix de carrière en sortie d’étude. Une brochure a été réalisée en parallèle, et en association avec l’Institut belge pour l’égalité des sexes, avec pour titre «ton éducation détermine ton salaire».

L’écart salarial à travail égal est encore de 22% chez nos voisins belges, et de 17,5% en Europe (avec des pointes à plus de 30%, comme en Italie par exemple). Pionnière dans la lutte pour l’égalité des salaires, la Belgique a fini par inspirer la Commission européenne, longtemps discrète dans la défense de ce principe pourtant fondateur de la législation européenne sur l’égalité des sexes. La Commission a décidé de lancer la première journée européenne de l’égalité salariale le 5 mars 2011, «pour la simple raison que pour gagner autant qu’un homme en un an, une femme devrait travailler deux mois de plus, soit jusqu’au 5 mars». A moins qu’elle ne décide de se lancer dans le porno!

Benjamin Adler

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia