9 novembre 2010

Temps de lecture : 2 min

Un pop corn qui a du mal à passer…

Si vous trouvez que les spots publicitaires au cinéma sont ennuyants, le film qui suit ne dérogera pas à la règle… Pire, il met le téléspectateur mal à l’aise. Une chose est certaine, on n’est pas prêt d’oublier le message de l’organisme anglais St John Ambulance…

Si vous trouvez que les spots publicitaires au cinéma sont ennuyants, le film qui suit ne dérogera pas à la règle… Pire, il met le téléspectateur mal à l’aise. Une chose est certaine, on n’est pas prêt d’oublier le message de l’organisme anglais St John Ambulance…

Au début du film publicitaire, tous les ingrédients sont réunis pour s’ennuyer. Une ambiance faussement joyeuse, une musique d’ascenseur et des parents modèles entourés de leurs 3 gentilles petites filles autour de deux gros saladiers de pop corn, produit star du spot. Soudainement l’ambiance vire au malaise avec l’une des trois petites qui s’étouffe avec un pop corn. La mère, complètement paniquée, regarde fixement les spectateurs et implore de l’aide. L’ambiance de la salle change et l’impuissance des parents à voir leur fille s’étouffer fait froid dans le dos… L’assistance à ce moment crucial est figée et se demande si elle n’a pas loupé un épisode. Comment est-il possible de passer d’une pub «simpliste» à un scénario aussi noir ?

Et l’étonnement ne s’arrête pas là car brusquement une spectatrice dans la salle se lève et s’adresse directement à l’écran pour proposer son aide aux parents. La mère répond positivement et la jeune femme dévale les marches de la salle de cinéma, passe derrière l’écran et réapparaît dans le film!

Elle sauve la petite fille et est congratulée par les parents. S’ensuit un message qui encourage les personnes à prendre des cours de premiers secours. La «bonne Samaritaine» revient, et comme si la réalité et la fiction n’avaient plus de frontières, elle est unanimement applaudie par une salle piégée, angoissée mais conquise.

Cette campagne de guérilla mise en place par l’agence anglaise Golin Harris pour l’association St John Ambulance axée sur les soins d’urgences joue clairement la carte de l’implication. Comment malgré un bac + 10, se sentir complètement inutile face à ses semblables… Le slogan du film laisse en plus le choix entre le «côté obscur» et «la force» avec cette phrase cornélienne: «you can be the difference between life and death». En d’autres termes, si vous ne faites pas la démarche, votre conscience va en prendre un coup…

Il aurait été intéressant de savoir combien de personnes présentes lors de la diffusion ont participé à un stage de premières aides… En attendant vous pouvez regardez la réaction d’une téléspectatrice (voir ci-dessous) après la séance. Et si vous avez la flemme de faire le stage (ou une bonne raison de ne pas y aller), voici la chaîne officielle hébergée par You Tube. Avec entre autres, les gestes pour sauver.

Gaël Clouzard

 

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia