21 février 2017

Temps de lecture : 2 min

Politique, sciences et technologies : où sont les femmes ?

Dans le monde du travail, les femmes auraient leur place dans n’importe quel secteur et à n’importe quel échelon ? Loin s’en faut où que ce soit dans le monde. Les 3 annonces façon « Où est Charlie ? », signées DDB Dubai pour Un Women, nous montrent dès le premier coup d’œil que tout reste à faire.

Dans le monde du travail, les femmes auraient leur place dans n’importe quel secteur et à n’importe quel échelon ? Loin s’en faut où que ce soit dans le monde. Les 3 annonces façon « Où est Charlie ? », signées DDB Dubai pour Un Women, nous montrent dès le premier coup d’œil que tout reste à faire.

Trouver non pas une ni deux ou trois mais plein de professionnelles et d’expertes en politique, en sciences et dans les technologies, devrait tomber sous le sens… Parce que justement les femmes ont un niveau de formation au moins aussi égal, si ce n’est plus élevé, que leurs pairs masculins. Et parce qu’en plus d’être sagaces et efficaces à l’instant T, elles ont, pour la plupart, une intuition source d’une grande inventivité pour l’avenir. Pourtant voilà, bien souvent on se demande où elles sont, et pourquoi les entreprises font preuve d’une telle indigence se privant ainsi d’une grande richesse, les poussant à bouder ces filières ?

Une situation assez rétrograde parfaitement synthétiser par la toute dernière campagne signée DDB Dubai pour Un Women, structure créée par l’Assemblée Générale des Nations Unies en juillet 2010. D’une part pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et des filles, d’autre part pour mener des projets locaux de plus ou moins grande ampleur afin de sensibiliser la population sur les discriminations quotidiennes qui leur sont faites.

Un traité graphique et ludique pour toucher un public le plus large possible

Composée de trois très belles illustrations signées IC4Design, cette campagne lumineuse est réalisée façon « Où est Charlie ? ». Un ressort malin et foisonnant de détails qui gomme son aspect militant qui pourrait en rebuter plus d’un. Et permet à celui qui les regarde de s’y attarder et, surtout de saisir d’un seul coup d’œil toute l’incongruité de la sous employabilité féminine dans ces 3 secteurs. Laissant également supposer -et sans un seul mot- qu’en dépit des beaux discours progressistes, les choses ne suivent pas vraiment sur le terrain.

Car on a beau chercher, l’élément féminin est quasi absent des saynètes pourtant très vastes balayant plusieurs services et niveaux de compétences. Au contenu sans appel, ces trois annonces ont une autre force celle de s’adresser à un public très large. Y compris les plus jeunes qui, grâce à son traité graphique et ludique, ne pourront pas échapper à cet effort nécessaire de sensibilisation.

Berthier Florence

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia