23 septembre 2015

Temps de lecture : 1 min

Poisson pas frais…

Avis à tous ceux qui cherchent un job… L’Arabie Saoudite, révèle le quotidien britannique The Independent, a publié cet été sur l’un des sites officiels de son administration, un avis de recrutement pour 8 nouveaux bourreaux. Il y est précisé qu’aucune qualification particulière n’est requise !

Avis à tous ceux qui cherchent un job… L’Arabie Saoudite, révèle le quotidien britannique The Independent, a publié cet été sur l’un des sites officiels de son administration, un avis de recrutement pour 8 nouveaux bourreaux. Il y est précisé qu’aucune qualification particulière n’est requise !

Et si vous avez des angoisses, voire des remords à l’idée de postuler, n’hésitez plus. Les Nations Unies vous donneront d’avance l’absolution, puisqu’elles viennent de nommer l’ambassadeur de cette monarchie, Faisal bin Hassan Trad, à la tête du « Groupe consultatif » du Conseil des Droits de l’Homme ! C’est donc désormais un diplomate saoudien qui présidera le groupe qui doit choisir les experts chargés de rapporter les atteintes aux droits de l’homme dans le monde…

On aimerait que ce soit un poisson d’avril égaré en septembre, mais hélas ce n’est pas le cas. Ce « machin qu’on appelle l’ONU », comme le qualifiait, en 1960, le Général de Gaulle n’a pas le sens de l’humour. Et le poisson est d’autant moins frais que les nouvelles du jour donnent envie de vomir. Cette belle démocratie qui a prononcé déjà une centaine d’exécutions pour le premier semestre 2015, pratique régulièrement des amputations, a condamné à 1 000 coups de fouets le blogueur et militant, Raif Badawi, pour ses écrits, et a prévu de décapiter puis de… crucifier, aujourd’hui, en place publique, le jeune opposant chiite de 21 ans, Ali Mohammed Al-Nimr !

Alors, en effet, les Droits de l’Homme sont bien respectés dans ce pays allié de nos démocraties. Et puis, du moment que les Nations Unies donnent désormais l’absolution aux bourreaux… Alors?

Musnik Isabelle

À lire aussi sur le même thème

10/09/2021
Peur sur la ville

Non je ne vais pas vous parler de Bébel, mais de Xavier. Xavier, c’est le nom de ce robot déployé pendant trois…

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia