2 juin 2014

Temps de lecture : 1 min

Des poches de sang labellisées 100% foot

En donnant leur sang conservé dans des poches étiquetées à leur effigie, les stars du foot allemand offrent bien plus que leur transfusion quotidienne aux 17 000 enfants malades. Ils leurs transmettent aussi leur mental de gagneur. Un super pouvoir mis en scène pour la Croix Rouge par Jung von Matt.

Atteints ou non d’un cancer, ils sont 17 000 enfants allemands à avoir besoin d’une transfusion au quotidien. Mais grâce à la nouvelle campagne de communication de la Croix Rouge Allemagne, ces 17 000 jeunes ne reçoivent plus seulement du sang mais aussi l’envie de se battre, de gagner et donc une bonne dose d’espoir. En effet pour qu’ils ne se sentent plus seuls au fond de leur lit d’hôpital à se battre contre la maladie, l’agence Jung von Matt a eu la bonne idée de demander aux plus grands joueurs de football allemands de s’impliquer. Non seulement en donnant leur sang et en effectuant des visites dans les hôpitaux mais aussi en transmettant tout ce qui les anime en tant que champions de grands clubs comme le Bayen Munich, le Borussia Dortmund ou encore le Bayer Leverkussen.

Alors chacun de Julian Draxter à Stefan Kiessing, en passant par Sebastian Kohl, Christophe Metzelder, Roman Weidenfeller, Ilkaï Gundogan ou Jürgen Klopp, livre sa motivation face à l’adversité, son esprit d’équipe et ses espoirs. Un tout qui les fait gagner et qu’ils ne veulent pas garder pour eux seulement. Et ce supplément d’âme, ils le partagent à travers chaque poche de sang étiquetée à leur effigie avant d’être distribuée aux petits malades qui ainsi ne se sentent plus aussi seuls… et qui, pourquoi pas, en s’identifiant à leurs idoles, peuvent renforcer leur mental ! Cette opération de RP largement diffusée sur Facebook, Twiter et des plates-formes vidéos puis relayée en télévision, a permis de toucher 20 millions de personnes. Mais elle n’était que la première étape de la campagne qui s’est étendue à d’autres clubs de football en Allemagne où les joueurs se sont à leur tour engagés afin de motiver au maximum le grand public et poursuivre ce combat contre le cancer.

Il y a quelques semaines, Kinder s’amusait à reprendre la photo des joueurs de la Nationalmannschaft pendant leur enfance pour l’afficher sur les paquets du très convoité  » Kinder Chocolat « . Alors que l’équipe de France se remet tout doucement du traumatisme de Kinshasa, la route semble encore longue pour bénéficier d’un tel capital sympathie envers le grand public.

Florence Berthier

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia