24 octobre 2012

Temps de lecture : 2 min

PEZ, Babybel, Ambre Solaire : ces emballages qui ont marqué le siècle

Pour la 40ème édition du salon Emballage, l’Institut Français du Design a conçu une exposition « I love pack since 1947 », qui raconte les innovations majeures et iconiques qui ont contribué à faire évoluer la société, changé nos vies, nos modes de consommation et nos habitudes d’achat. Chaque semaine INfluencia leur offrira un coup de projecteur. Aujourd'hui les années 50.

Pour la 40ème édition du salon Emballage, l’Institut Français du Design a conçu une exposition « I love pack since 1947 », qui raconte les innovations majeures et iconiques qui ont contribué à faire évoluer la société, changé nos vies, nos modes de consommation et nos habitudes d’achat. Chaque semaine INfluencia leur offrira un coup de projecteur. Aujourd’hui les années 50.

« Since 1947 », l’exposition, dont la scénographie est conçue par l’agence Dragon Rouge, et qui aura lieu du 19 au 22 novembre, commence à l’époque de la Reconstruction, période de la création du salon, et montre un déroulé dans le temps dont les repères socio-culturels éclairent la sélection. Un comité scientifique créé par l’Institut Français du Design  (auquel participe notamment l’experte internationale en emballage Annette Freidinger) a permis d’établir une sélection dans tous les univers de consommation.

Dragon Rouge mettra en scène 8 décennies d’innovations majeures, présentant des pièces d’origine (sorties de musée !). Dans le même esprit que l’événement « INOVI, ces marques qui changent nos vies », Anne-Marie Sargueil, commissaire de l’exposition, a demandé à l’historien Jean Watin-Augouard de raconter les marques dans leur contexte socio-culturel, leur ancrage dans la société de consommation et la dimension visionnaire de leur innovation.

Le Distributeur de bonbon PEZ

15 mm de long, 8 mm de large et 5 mm de haut, pour un bonbon à la menthe poivrée, en forme de brique, créé en 1927 par un autrichien, Eduard Haas, et commercialisé d’abord dans des petites boîtes en tôle et, depuis 1949 dans un distributeur en forme de briquet, avec, pour slogan « La cigarette non, un PEZ, oui ! ». Un simple appui sur la tête : un bonbon sort. Son nom, PEZ (en majuscule) est l’abréviation de Pfefferminz, qui signifie « menthe poivrée » en allemand. Les lettres du logo PEZ sont formées avec des briques PEZ, 14 briques dans le « P », et 15 dans chaque lettre « E » et « Z ». Ce distributeur de bonbons, ludique, rechargeable, facilement transportable, est disponible sous différentes formes et couleurs, avec, pour certains, des têtes de personnes dont ceux de Walt Disney depuis 1962… Un emballage devenu collector !

Qui peut remplacer la cigarette ?

La coque Babybel

Babybel ou le petit (baby) fromage de Léon Bel, père de La Vache qui rit (1922). A sa naissance, en 1931, il pèse 360 grammes. Les Fromageries Bel déposent la marque en 1934. Il faut attendre 1952 et un amaigrissement –il pèse alors 265 grammes – pour que Babybel commence ses premiers pas. Sa coque ronde de couleur rouge est composée de cire avec une découpe permettant de l’effeuiller. En 1977, la naissance de Mini-Babybel (22 grammes), vendu en filet, répond à la mode du snacking. Facilement transportable, il est à la fois pratique et ludique. Sur une musique des Beach boys, Ba. Ba. Ba. Ba. Babybel,  le « bon petit fromage qui se sent bien partout » est devenu un produit culte pour les enfants sur Bab’City et ses minibabs.

Je babille et je suis rouge

Flacon Ambre Solaire

Symbole des congés payés, Ambre Solaire est lancé, un an avant, en 1935. Mais c’est au sortir de la Seconde Guerre mondiale que la marque connaît un véritable essor. Son flacon, cranté pour qu’il ne glisse pas dans la main, est inventé à la demande d’Eugène Schueller, dans les années 50. Devenu mythique, il est copié par Nivea. En 1951, les gammes Ambre Solaire Crème sont conditionnées en tube et l’on se souvient du célèbre slogan d’Ambre Solaire Total : « Insolée mais pas rissolée ». En 1958, la marque propose un packaging doté d’un crochet pour se fixer au maillot de bain…

Je suis cranté

Jean Watin-Augouard 

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia