21 juillet 2021

Temps de lecture : 1 min

« Le pessimisme est d’humeur ; l’optimisme est de volonté »*

L’optimisme peut prolonger l’espérance de vie : voilà – enfin – une bonne nouvelle délivrée par la toute dernière Lettre’Optimiste de la Ligue des Optimistes de France**

On y apprend que des chercheurs de l’Université hébraïque ont suivi 1 200 résidents âgés de Jérusalem pendant 30 ans, en mesurant le regard positif qu’ils portent sur la vie, grâce à des questions au sujet de leurs expériences positives et des attentes qu’ils nourrissaient face à l’avenir. Résultat de ce travail : « l’optimisme a un impact sur la survie tandis que d’autres études ont montré qu’il améliorait les fonctions liées à la santé – comme le système immunitaire – ce qui réduit les facteurs de risque en termes d’hypertension ou de problème cardiaque, et même peut-être de cancer », souligne le co-auteur de l’étude le docteur Maaravi.

Et il avertit : « Il ne faut pas voir l’optimisme comme un trait avec lequel nous serions nés mais bien un trait que nous pouvons développer… Il est important de réfléchir aux moyens d’améliorer l’optimisme parce qu’il apparaît plus clairement que jamais qu’il peut aider les personnes à tous les stades de la vie ».

Une conclusion optimiste que nous ferions bien de méditer pendant ce congé estival et qui nous permettra de tous nous retrouver le 30 août, vacciné(e)s, reposé (e)s et avec des projets excitants. D’ici là, nous vous adresserons chaque semaine un « best of » de notre newsletter.

Bonnes vacances de la part de toute l’équipe.

* Alain

** www.liguedesoptimistes.fr

Musnik Isabelle

À lire aussi sur le même thème

10/09/2021
Peur sur la ville

Non je ne vais pas vous parler de Bébel, mais de Xavier. Xavier, c’est le nom de ce robot déployé pendant trois…

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia